Plus d’une semaine après l’annonce des résultats à l’examen du baccalauréat, le ministre de l’Education nationale, Mohamed Ouadjaout, a défendu un bilan «remarquable», évoquant surtout le contexte sanitaire qui a marqué le déroulement de l’année scolaire interrompue au mois de mars dernier par la propagation de la pandémie de la Covid-19.

S’exprimant lors de la cérémonie de distinction des meilleurs lauréats de cette session, présidée par le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, le ministre de l’Education nationale a mis en évidence le taux de réussite et les excellentes moyennes obtenues en dépit de la crise sanitaire qui a éloigné les élèves de leurs établissements.
Dans son allocution, il a fait part de «sa haute considération» aux nouveaux bacheliers pour leur réussite «remarquable» et l’accomplissement avec brio de leur «devoir scolaire», en dépit de la conjoncture sanitaire exceptionnelle que traverse l’Algérie, à l’instar des autres pays du monde, et qui a induit un arrêt des cours de plus de six mois.
«En dépit de la situation sanitaire difficile, cette session a été marquée par une hausse du taux des lauréats ayant obtenu la mention «excellent» et dont le nombre a atteint 517 contre 108 lors de la précédente session», a indiqué M. Ouadjaout, qui a souligné que le nombre de lauréats ayant obtenu la note de 20/20 dans certaines matières a atteint 8 389 contre 3 363 lors de la précédente année scolaire.
Le ministre a rappelé, par la même occasion, les mesures prises par les autorités afin d’achever l’année scolaire citant les moyens mobilisés pour mener à bien les examens décisifs, notamment à travers la mise en place de quatre protocoles sanitaires ainsi que la garantie des moyens de prévention pour préserver la santé des candidats et des encadreurs dans les centres d’examen.
M. Ouadjaout est revenu aussi sur les différentes mesures prises afin de permettre aux élèves de poursuivre leurs études à distance, citant entre autres, la diffusion de cours types sur des chaînes télévisées ou encore les émissions éducatives animées et diffusées sur les ondes des stations de radios régionales.
Le ministre ne s’est pas exprimé, cependant, sur l’échec de ce recours à l’enseignement à distance ni d’ailleurs sur la décision de rabaisser la moyenne d’admission au baccalauréat à 9/20, une décision qui a suscité la désapprobation des Algériens.
Le Premier ministre a procédé, à cette occasion, à la distinction des trois meilleurs lauréats à l’échelle nationale, en leur décernant respectivement les médailles d’or, d’argent et de bronze, ainsi que des meilleurs lauréats de la catégorie des personnes aux besoins spécifiques et du meilleur bachelier de chaque filière. Il faut rappeler que le taux de réussite aux épreuves du Bac pour l’année scolaire 2019/20, organisées du 13 au 17 septembre dernier, s’élève à 55,30%. Le nombre des lauréats avec mention «excellent» est de 517 élèves alors que 8 733 sont lauréats avec mention «très bien», 21 088 avec mention «bien» et 42 799 autres avec mention «assez bien». <