«Des résultats raisonnables !». Le commentaire est d’un enseignant syndicaliste après la publication, jeudi dernier, des listes des candidats ayant réussi leur baccalauréat cette année : un palmarès qui confirme la performance des élèves de Terminale de Tizi Ouzou.

Pour la douzième année consécutive, ce sont eux qui réalisent le meilleur score de réussite avec 71,60%, très loin devant la moyenne nationale qui est de 54,56%. Sans les candidats libres, les bacheliers tizi-ouzéens sont 8649 dont 304 ont obtenu une moyenne égale ou supérieur à 16/20. Quarante-huit d’entre eux ont obtenu quant à eux une moyenne de plus de 17/20 tandis que l’élève Imane Hemzaoui du lycée Dahmani Mohamed de Boghni a décroché son baccalauréat avec 18,58/20, meilleure moyenne pour l’ensemble de la wilaya. Pour les établissements secondaires, 65 lycées des 68 que compte la wilaya ont obtenu une moyenne supérieure à la moyenne nationale.
Le lycée d’Abizar de la commune de Timizart est en tête de ce classement avec une moyenne de réussite de 96,88%. La wilaya de Tizi Ouzou s’est, pour rappel, classée première dans l’examen de 5e et du BEM.

Ghardaïa, les filles plus nombreuses à décrocher le bac
La wilaya de Ghardaïa a enregistré un décevant taux de réussite de 44, 04 %, selon Amar Tibani, le directeur de l’éducation de la wilaya de Ghardaïa, qui affirme que ce chiffre «constitue une baisse de 5,9 % par rapport à l’année passée.» Ainsi, sur 5 618 candidats scolarisés, seuls 2 474, dont 1 386 filles, ont réussi à décrocher leur baccalauréat. Sur les 5 673 candidats libres inscrits, seuls 932 ont participé aux épreuves, 248 d’entre eux avec succès. Parmi eux, la jeune Aïcha Khaoudja a réussi avec 17,80 de moyenne, confirmant la performance des candidates pour cette année scolaire 2018-2019. Elle est suivie de Zahra Habib du lycée de Sidi Abbaz, avec 17,75 puis de Hadj Aïssa Fekhar, de l’école privée Taouinza-El Ilmya de Beni Izguène, avec 17,45.
C’est cette même école privée qui a décroché la 1ère place en termes de réussite, en cartonnant avec 100 % de réussite, puisque les 22 candidats qui ont participé aux épreuves ont tous réussi. Par contre, la déception vient du fait que 19 lycées de la wilaya de Ghardaïa n’ont enregistré que 40 % de réussite. «Ce qui est insignifiant par rapport aux moyens matériels, humains et pédagogiques mis à leurs disposition», se désole Amar Tibani, le directeur de l’éducation de la wilaya de Ghardaïa. Par filière, les mathématiques, avec 66,54% et les langues étrangères, avec 57,37 %, se classent largement en tête des taux de réussites La bonne nouvelle est venue des candidats pensionnaires des établissements pénitentiaires de la région à savoir ceux d’El Ménéa et de de Châabet Ennichène de Ghardaïa: sur les 189 détenus inscrits, seuls 166 se sont présentés aux épreuves et 92 d’entre eux, dont 3 femmes, ont réussi à décrocher leur baccalauréat. Selon un magistrat de la Cour de justice de Ghardaïa, «les établissements pénitentiaires en Algérie sont devenus des chantiers de l’enseignement et de la formation professionnelle. Le but est d’assurer la réinsertion des détenus libérés, a-t-il précisé en rappelant «la décision du gouvernement portant suppression du casier judiciaire des dossiers relatifs aux demandes d’emploi ou de crédits.»

Tlemcen, un taux de réussite de 54,06%
Tlemcen a enregistré un taux de réussite de 54,06 %. Plus de 17 500 candidats étaient inscrits à cette session (dont 43 détenus et 17 personnes à besoins spécifiques), un chiffre en hausse de 33,93% par rapport à 2018. Deux lauréats ont décroché une moyenne de 18,88/20. Il s’agit de Mohamed Hadi Didi du lycée «Besseigher Lakhdar» de Tlemcen sciences expérimentales et Ahmed Youcef Benhalima du lycée «Ibn Tofail» de Tlemcen en série mathématiques. Ce dernier a décroché une excellente moyenne nationale en série mathématiques de 18,88/20. Par rapport au BEM(session juin 2019), le taux de réussite est estimé à 53,85%, selon le directeur de l’Education Karim Amira. Le nombre de candidats ayant décroché une moyenne de 19/20 s’élève à 8 alors que le major de promotion s’est distingué par une moyenne de 19,62/20, se classant ainsi en 3è position au niveau national. Il s’agit de l’élève Meriem Bennaceur du CEM Didouche Abdelkader d’Aïn Youcef dans la daïra de Hennaya. La super lauréate est classée 3ème au niveau national alors que le taux de réussite a atteint les 55,47%. Dix-huit lauréats ont obtenu plus de 18/20, 10 CEM ont décroché un taux de réussite de plus de 60%, 10 lycées, ainsi que 73 écoles ont atteint un taux de réussite de 100%.

Sétif, 65,64 % des candidats décrochent le sésame
Dans la wilaya de Sétif, le taux de réussite a atteint les 65,64%. Pas moins de 10 022 candidats ont pu décrocher leur sésame. Parmi les 15 378 candidats inscrits aux épreuves, 15 269 ont passé l’examen. Yousra Mansouri du lycée Malika-Gaïd du chef-lieu de wilaya a arraché la moyenne de 18,58 et s’est classée meilleure élève de la région. Par ailleurs, le lycée Kateb-Yacine au chef-lieu de wilaya a réalisé un taux de réussite de 85,90% occupant ainsi la première place dans le classement d’une centaine d’établissements que compte le Sétifois. Selon notre source, pas moins de 14 candidats ont obtenu des moyennes supérieures ou égales à 18/20.

Avec 49,06%, déception à Constantine
C’est une grosse déception à Constantine après la découverte des résultats du BAC pour l’année 2019. En effet, en baisse, le taux de réussite n’a pas même pas atteint la moyenne nationale ni même 50 %, puisque seuls 49,06 des candidats ont pu décrocher le sésame pour l’université. Le directeur de l’éducation de Constantine qui avait fait du bon boulot depuis son installation ne s’attendait pas à ce taux, l’un des plus faibles de la wilaya pendant les dix dernières années.
Pour sa part, la wilaya d’Oran a enregistré un taux de réussite de 57,21%, légèrement moindre que celui observé en 2017 ; une année durant laquelle il a dépassé les 58%. La meilleure moyenne, 18,59, a été décrochée par un candidat du lycée Kasdi Merbah tandis que la place du meilleur lycée en termes de taux de réussite dans la région a été obtenue par l’établissement Moulay Hassan Yahya où 80% des élèves de terminale ont réussi à décrocher leur bachot.
Les nouveaux lycées de la commune de Boufatis et de «Haï Yasmine» ont, cette année, ravi la palme d’honneur aux grands et vieux lycées de la ville d’Oran et de sa région.

Taux en nette baisse à Sidi Bel Abbès
Sidi Bel Abbès a réalisé quant à elle un taux de réussite de 59,72 %, soit 3510 élèves sur 5877 candidats ayant passé les épreuves, a rapporté le communiqué de la cellule de la wilaya.
Un résultat qui a connu une nette diminution en comparaison avec celui obtenu l’année écoulée qui était de 69,60%.
Le lycée de la commune de Ben Badis s’est classé premier après avoir enregistré un taux de réussite de 98,41%, suivi du lycée Azza Abdelkader qui a réalisé un pourcentage de 88,98, alors que le lycée Salami Mohamed s’est classé en dernière position avec un taux de réussite de 31,13%. Par ailleurs la meilleure moyenne de 18,23 sur 20 a été décrochée par l’élève Bouzid Israa du lycée du quartier le Rocher dans la filière mathématiques techniques, tandis que 5 autres élèves ont réussi leur baccalauréat avec une moyenne de 18 et 18,20 sur 20 et l’élève Abdessamad Dalel aux besoins spécifiques a fait la surprise et réussi son bac.