Le taux de réussite national à l’examen du Baccalauréat (session 2021) a atteint 61,17 % avec une moyenne d’admission fixée à 9,5/20, décidée pour des considérations sanitaires et psychologiques liées à la propagation de la pandémie de coronavirus (Covid-19), a déclaré jeudi le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belabed.

Le baccalauréat étant « l’unique examen national où le passage ou le recalage dépendent de la moyenne de réussite, au détriment de la moyenne générale obtenue durant l’année scolaire, il a été décidé que tout candidat ayant obtenu une moyenne égale ou supérieure à 9,5/20 soit considéré admis », a précisé M. Belabed lors d’une conférence de presse consacrée à l’annonce des résultats définitifs de l’examen du baccalauréat 2021.

Cette mesure a été prise « à titre exceptionnel au profit de nos enfants pour les soutenir et prendre en considération les pressions psychologiques subies du fait de la propagation de la pandémie de coronavirus », a-t-il indiqué.

Qualifiant de « très bons » les résultats obtenus cette année par rapport à la précédente session, M. Belabed a précisé qu’une telle décision a « permis d’augmenter de 5,9 % le taux de réussite national ».

Ce taux de réussite reflète les efforts consentis par tous, notamment sur le plan de l’organisation et de la garantie des moyens éducatifs et pédagogiques, a-t-il dit, saluant le rôle crucial de l’enseignant dans l’amélioration des résultats.

Le ministre a salué, en outre, les mesures « strictes » prises par l’Etat dans le secteur pour faire face à la situation pandémique et permettre la poursuite du cursus scolaire, et ce à travers l’application d’un protocole sanitaire efficace et maitrisable qui a permis d’améliorer le taux de réussite.