La première promotion de sages-femmes formées au niveau de l’institut national de la formation supérieure paramédicale de Sidi Bel Abbès a obtenu le jeudi, son diplôme pour intégrer le monde du travail au niveau des établissements de gynécologie et d’obstétrique de la santé publique.
La cérémonie de remise des diplômes a eu lieu au niveau dudit institut en présence des directeurs des établissements hospitaliers de la santé publique, des cadres et inspecteurs de la direction de wilaya de la santé et aussi les parents des diplômés. La promotion sortante composée de 37 sages-femmes a reçu tout au long de ces 5 années, une formation théorique et pratique, selon le nouveau statut de lois en vigueur, pour acquérir les compétences médicales et psychologiques à leur permettre l’accompagnement des femmes enceintes tout au long de leur grossesse, l’établissement du diagnostic jusqu’au jour de l’accouchement et assurer aussi le suivi gynécologique. Parmi le nombre, 27 sages-femmes seront affectées à la maternité et aux établissements de la santé de la wilaya, qui expriment un besoin crucial en accoucheuses et les 10 autres seront affectées à la wilaya d’Ain Temouchent, pour combler le manque y existant, a-t-on indiqué. Il faut rappeler que le bloc d’accouchement de l’établissement spécialisé en gynécologie et en obstétrique de Sidi Bel Abbès enregistre 13000 naissances par année et reçoit quotidiennement une moyenne de 48 femmes parturientes, et durant l’été, le nombre d’accouchées dépasse 70 naissances, par jour, alors qu’il n’est doté que de 19 lits et 22 sages-femmes. Au total 4 sages-femmes assurent une garde de 12 heures, durant elles accouchent 45 femmes. Par ailleurs, 187 paramédicaux dans diverses spécialités ont obtenu leurs diplômes après avoir accompli un cursus de trois années. n