Les fans des Fennecs ont bien apprécié le rappel des deux gardiens de but internationaux algériens, Raïs M’Bolhi et Azeddine Doukha, tous deux évoluant en Arabie saoudite, par le nouveau sélectionneur Djamel Belmadi.
Les deux gardiens de but, M’Bolhi et Doukha, ne cessent, ces derniers mois, de multiplier les prouesses et les très bonnes prestations avec leurs clubs saoudiens respectifs, El Ittifak et Al-Raed. Et comme le coach Djamel Belmadi exerçait son métier d’entraîneur au Qatar, soit dans la région du Golfe, il est évident qu’il connaît bien le championnat saoudien. C’est certainement pourquoi il a rappelé ces deux gardiens très expérimentés pour le prochain match des Verts.

L’équipe nationale algérienne devrait rentrer en stage dès le début du mois de septembre prochain en vue du match face à la Gambie, prévu le 8 septembre prochain à Banjul, comptant pour la 2e journée du groupe D des qualifications de la CAN-2019. L’ex-sélectionneur des Verts, Rabah Madjer, avait écarté les gardiens de buts Rais M’bolhi et Azeddine Doukha sous prétexte de « rajeunissement » de la sélection, tout en convoquant, à la surprise générale, un trentenaire, à savoir Faouzi Chaouchi.
Seulement ni ce dernier ni Salhi n’ont pu donner l’assurance voulue à ce poste d’importance capitale dans une sélection. Pendant que Chaouchi et Salhi tentaient, tant bien que mal, d’assurer leur mission dans leurs clubs respectifs, M’Bolhi et Doukha ne cessaient de gagner des points en Arabie saoudite, où leurs prestations ont bien mis en confiance leurs coachs.

Dans le cadre de redistribution des cartes
Avec le nouveau sélectionneur des Verts, l’ex-coach de l’équipe nationale du Qatar, Djamel Belmadi, le temps est au retour à la source avec le rappel des « bannis » de  Madjer, dont les deux keepers. M’Bolhi, dont la dernière apparition avec la sélection remonte à octobre 2017, a été convoqué pour les deux derniers tests amicaux disputés en juin dernier face au Cap Vert (défaite 3-2) et Portugal (défaite 3-0) sous la responsabilité de l’ancien sélectionneur national Rabah Madjer, avant de décliner la convocation. Quant à Azzedine Doukha, il n’est plus apparu sous le maillot national depuis le 17 novembre 2015, lors de la large victoire décrochée à Blida face à la Tanzanie (7-0) en match retour du 2e tour éliminatoire de la Coupe du monde 2018.
Les choses ont désormais changé et Belmadi l’a bien indiqué, en déclarant, entre autre : «Je redistribue les cartes et on repart de zéro.» Cela veut dire que les joueurs qui ont été « blacklistés » par son prédécesseur sont désormais « blanchis », d’autant que Belmadi a garanti que « celui qui montrera qu’il est apte à jouer, on fera appel à lui ». Voilà qui est confirmé.

S. B.