Ahmed Bensebane est le nouveau patron de l’Entreprise publique de télévision (ex-ENTV). Installé, hier, dans ses fonctions, le nouveau directeur général revient aux commandes après avoir été limogé du poste de directeur de la production en novembre 2019. La cérémonie d’installation s’est déroulée au siège de l’entreprise au boulevard des Martyrs, en présence du ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Ammar Belhimer. Lors de la cérémonie d’installation, M. Belhimer a déclaré que le nouveau DG est appelé à réhabiliter le professionnalisme au sein de l’ENTV pour que ce média public maintienne sa position de «leader» dans le secteur de l’audiovisuel, en consécration du principe de la méritocratie dans la promotion. Pour sa part, M. Bensebane s’est engagé à travailler dans le cadre d’une approche à même de servir la Télévision algérienne, qui mérite, a-t-il dit, d’être la locomotive du champ médiatique pour véhiculer la nouvelle image de l’Algérie.
Ahmed Besebane succède ainsi à
Fethi Saïdi, qui occupait ce poste par intérim depuis le 9 janvier. Avant ce dernier, c’était Salim Rebbahi qui dirigeait l’EPTV. Il faut dire que la télévision publique a connu, ces derniers mois, une instabilité chronique. La nomination de Ahmed Bensebane a, pour l’instant, été saluée par les professionnels de l’audiovisuel et même au sein de l’entreprise. Il s’agit en effet d’un enfant de la Télévision, un de ses produits qui ont marqué les téléspectateurs par ses émissions à succès. Originaire de la région de Sidi Otmane, dans la wilaya de Mostaghanem, Bensebane a déjà occupé plusieurs postes à la radio et la télévision. Pour ses débuts dans le journalisme, le nouveau directeur général de l’ENTV a fait ses preuves au journal El Djemhouria à Oran. Au sein de la télévision publique, Ahmed Bensebane a occupé le poste rédacteur en chef de l’émission télé matin «Sabah El Kheïr», celui de chef d’unité de production à la «A3», de directeur de la station régionale de Ouargla, et enfin de présentateur de l’émission «Antoum Aydane» (Vous aussi).
Une émission qui connaîtra un succès, tout comme celle qui l’a propulsé à ses débuts, en l’occurrence «Inter lycée». Par ailleurs, Ahmed Bensebane est diplômé en économie de l’université du Caroubier à Alger et dispose d’un LMD en sociologie de communication. Connu dans le milieu culturel, il devient en juin 2019 commissaire du Festival international du film arabe d’Oran (FIFO), en remplacement de Brahim Seddiki, remercié par l’ancienne ministre de la Culture Meriem Merdaci.
En attendant de voir le travail du nouveau directeur général à la tête de l’EPTV, ce qui est certain à présent, c’est que toutes les réactions ayant suivi sa nomination ont salué en lui «le professionnalisme» et «le sérieux» qui, selon certains, «manquaient au sein de la télévision publique depuis des années». Son arrivée intervient au lendemain des couacs de montage de l’interview accordée par le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, à quelques responsables de médias nationaux. n