Au moins 11 soldats maliens ont été tués lundi et 11 sont portés disparus après une attaque attribuée à des terroristes dans le nord-est, près des frontières du Burkina Faso et du Niger, a indiqué l’armée malienne dans la nuit de mardi à mercredi. Un précédent bilan communiqué la nuit précédente faisait état de deux morts. La relève du poste de Tessit, au sud-ouest d’Ansongo, est tombée dans une embuscade tendue par une centaine d’hommes à bord de pick-ups et sur des motos, a indiqué l’armée sur les réseaux sociaux. Du côté de l’armée, « le bilan est de 11 morts, 14 blessés dont 8 graves, 11 portés disparus et 3 véhicules détruits. Côté ennemi, 7 morts (ont été) retrouvés sur le terrain », a ajouté l’armée.