La compagnie aérienne nationale, Air Algérie, a rapatrié jusqu’à samedi après-midi, un total de 740 ressortissants algériens bloqués à Istanbul (Turquie), suite à la fermeture de l’espace aérien à cause des risques de propagation du nouveau coronavirus, a indiqué samedi à l’APS le PDG d’Air Algérie, Bakhouche Allèche. Le premier groupe des algériens rapatriés, composé de 269 ressortissants, est arrivé samedi avant l’aube à l’aéroport international Houari-Boumediene à bord d’un avion de la compagnie nationale Air Algérie. A leur arrivée, ces personnes ont été accueillies par les ministres, des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du Territoire, Kamel Beldjoud, de la Communication, porte-parole du gouvernement, Ammar Belhimer, ainsi que le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, le ministre des Travaux publics et Transports, Farouk Chiali, et le wali d’Alger, Youcef Chorfa. Deux autres vols d’Air Algérie, ont atterris à Alger depuis, portant le nombre total des ressortissants algériens rapatriés à 740, a expliqué le premier responsable de la Compagnie aérienne dans l’après-midi. A leur départ d’Alger, hier vendredi, à 11h, 12h et 13h, les trois appareils d’Air Algérie, avaient transporté environs 540 ressortissants turcs bloqués à Alger vers la Turquie, a souligné Bakhouche Allèche. S’agissant du restant des algériens bloqués en Turquie, le responsable a affirmé « qu’ils devraient atterrir à Alger dans la nuit de samedi à dimanche » en provenance d’Istanbul sur des appareils de la compagnie aérienne turque (Turkish Airlines), rassurant que « cette opération se poursuivra jusqu’au rapatriement du dernier algérien« . A noter que cette opération de rapatriement se déroule selon un planning de vols prévus du 3 au 5 avril, à bord d’avions d’Air Algérie et de Turkish Airlines et concerne 1.788 Algériens qui sont placés, dès leur arrivée au pays, en quarantaine dans le cadre des mesures prises par les autorités du pays pour endiguer la propagation du Covid-19.