Il y a dix ans, le 11 décembre 2007, la capitale était secouée par un attentat kamikaze qui a visé la représentation onusienne en Algérie, faisant quelque 17 morts, la plupart des employés de l’ONU à Alger, et une centaine de blessés. Le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres

, a, dans un message de condoléances, rendu hommage aux victimes de l’attaque, affirmant que les terroristes avaient alors non seulement frappé l’Algérie, mais aussi l’ONU. «J’aurais voulu être avec vous aujourd’hui en ce triste anniversaire pour que l’on se souvienne ensemble des victimes et que l’on célèbre leur mémoire. Nous ne les oublions pas. Nous n’oublions pas non plus la douleur de ceux qui restent, qui doivent survivre après un tel traumatisme et continuer leur vie, les foyers brisés et les rêves interrompus. Je sais que cette douleur ne pourra jamais disparaître. Je voudrais vous exprimer ma plus sincère sympathie et tout mon soutien», a écrit M. Guterres en s’adressant aux familles des victimes. «Ces terroristes ont frappé l’Algérie, mais ils ont aussi frappé l’ONU en plein cœur. C’est tout le personnel de l’Organisation qui a été touché, qui a ressenti cette douleur. Malheureusement, ces attaques ne font qu’augmenter et nous sommes maintenant pris pour cible à travers le monde, alors que nous sommes là pour soutenir les populations les plus vulnérables», déplore encore le Secrétaire général de l’ONU, qui considère «l’Algérie [comme] un partenaire précieux des Nations unies dans notre lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent». Et de conclure son message en affichant son «entière solidarité au peuple et au gouvernement algériens dans [ses] efforts pour lutter contre ces fléaux». «Les Nations unies seront toujours à vos côtés», poursuit-il. Faut-il rappeler qu’à cette date, Alger était la cible de deux attentats kamikazes, l’un a visé le siège de l’ONU, à Hydra, alors qu’à Ben Aknoun, quelque temps auparavant, une autre attaque à la voiture piégée visait le siège du Conseil constitutionnel, faisant une vingtaine de victimes