Sa réaction était forcément très attendue. Hier, Mo Farah a évoqué la suspension pour 4 ans de son ancien entraîneur Alberto Salazar. Les deux hommes se sont côtoyés de 2011 à 2017 à l’Oregon Project, un groupe d’entraînement de très haut niveau basé dans le nord-ouest des États-Unis et financé par l’équipementier Nike, période pendant laquelle l’athlète de 36 ans a remporté quatre fois l’or olympique sur 5.000 et 10.000 mètres.
«Je suis soulagé que (l’Agence antidopage américaine), après
4 ans, ait achevé son enquête sur Alberto Salazar (…) Un jugement a été rendu et je suis heureux qu’il y ait enfin une conclusion» à cette affaire, a ajouté Farah. «J’ai quitté le Nike Oregon Project en 2017 mais j’ai toujours dit que je n’avais aucune tolérance envers ceux qui enfreignent les règlements où franchissent la ligne».