En l’absence de Taoufik Makhloufi, Yasser Mohamed-Tahar Triki, compte tenu de ses résultats encourageants (5e place du triple saut) aux Jeux Olympiques l’été dernier, pouvait réaliser la sensation et offrir une médaille pour l’Algérie. Malheureusement, le sauteur, qui était dans la liste des 8 athlètes Dz en lice dans les Championnats du Monde 2002 (15-24 juillet) d’Eugène (Etats-Unis), n’est pas apte à concourir.

C’est une sacrée tuile. Alors que la délégation algérienne a mis le cap hier sur les USA pour rallier Eugène et concourir aux Mondiaux d’athlétisme, Yasser Mohamed-Tahar Triki n’était pas du voyage. Beaucoup d’espoirs étaient placés en le natif de Constantine pour décrocher un podium.

Le 800m pour sauver les meubles

Sept autres athlètes représenteront l’Algérie lors de ce rendez-vous américain. On compte des demi-fondistes, Slimane Moula, Djamel Sedjati et Yacine Hathat. Le trio concourra dans l’épreuve du 800 mètres avec l’éventualité de s’engager sur 1500 mètres aussi. Aussi, Billel Tabti et Hicham Bouchicha s’aligneront au départ du 3000 mètres steeple alors qu’Amine Bouanani et Abdelmalik Lahoulou seront dans les grilles du 110 mètres/haies et le 400 mètres/haies dans l’ordre. Tout ce beau monde a pu briller lors des derniers Jeux Méditerranéens qu’avait abrités Oran du 25 juin au 06 juillet écoulés. Ainsi, Mahfoud Bouhouche, Directeur des équipes nationales (DEN), a prévu que «nos plus gros espoirs de performance reposent sur le 800 mètres, car Sedjati Hathat et Moula font actuellement partie des vingt meilleurs au monde dans cette spécialité. En plus, ils sont sur une très bonne lancée, comme en témoignent leurs derniers résultats aux JM d’Oran. Donc, il faudra vraiment compter avec eux» non sans penser qu’«au moins l’un de ces trois athlètes monter sur le podium».

Il avait ses chances

L’autre chance de médaille était probablement Triki qui avait «une sérieuse chance de réussir un bon parcours à Eugène. Vue sa forme actuelle peut aller en finale», selon le DEN. Mais voilà que celui qui avait pris le vermeil du triple saut et le bronze du saut en longueur aux JM-2022 s’est vu contraint de renoncer à la participation à l’événement phare de l’athlé’. Le Constantinois ratera l’étape d’Eugène durant laquelle il pouvait confirmer son potentiel avec une éventuelle médaille.
Certes, Triki ne pouvait probablement pas chercher l’or ou l’argent. Mais il aurait pu postuler pour le bronze. Les trois favoris pour le podium sont le champion olympique en titre, le Portugais Pedro Pichardo (17,49 m), le Burkinabé Hugues-Fabrice Zango (17,25 m) et le Cubain Lazaro Martinez, auteur d’un triple bond à 17,64. Auteur de 17.07m lors de la finale des Méditerranéades, Triki pouvait chambouler la hiérarchie même si on peut se douter que le trio en question va soigner ses sauts durant les Mondiaux.
In fine, notons que lors de la dernière édition, abritée par le Qatar, des Championnats du Monde 2019, l’Algérie n’a pris qu’une seule médaille. Elle était l’œuvre de Taoufik Makhloufi avec l’argent sur 1500m.