Deux sociétés d’assurances «Cardif El-Djazaïr» et «Société générale assurance méditerranéenne» (GAM) ont reçu leur agrément pour pratiquer des opérations d’assurance islamique «Takaful», selon des arrêtés publiés aux Journaux Officiels (JO) n° 94 et 95. Le premier agrément est octroyé à la société GAM pour pratiquer les opérations d’assurance Takaful général sous forme d’une «fenêtre», par un arrêté du ministère des Finances, signé le 4 novembre 2021 et publié au JO n° 94. Les opérations d’assurance Takaful général concernées incluent les accidents (prestations indemnitaires), l’assurance maladies (prestations indemnitaires), les corps de véhicules terrestres (autres que ferroviaires), les corps de véhicules ferroviaires, les corps de véhicules aériens, les corps de véhicules maritimes et lacustres, les marchandises transportées ainsi que les incendies, explosions et éléments naturels. Elles incluent également les autres dommages aux biens, la responsabilité civile des véhicules terrestres automoteurs, la responsabilité civile des véhicules aériens, la responsabilité civile des véhicules maritimes et lacustres, la responsabilité civile générale, les crédits, la caution, les pertes pécuniaires diverses, la protection juridique ainsi que la réassurance (Retakaful).
Le deuxième agrément est octroyé à la société «Cardif El-Djazaïr» par un arrêté du ministère des Finances, signé le 4 novembre 2021 et publié au JO n° 95, autorisant cette compagnie à pratiquer des opérations d’assurance traditionnelle ainsi que des opérations d’assurance Takaful familial sous forme d’une «fenêtre». Les opérations d’assurance Takaful familial incluent l’assurance accidents (prestations forfaitaires, prestations indemnitaires, combinaisons, personnes transportées), l’assurance maladie (prestations forfaitaires, prestations indemnitaires, combinaisons), l’assistance (assistance aux personnes en difficulté, notamment au cours de déplacements), l’assurance vie-décès (vie, décès, mixte), nuptialité-natalité, assurances liées à des fonds d’investissement, capitalisation, gestion de fonds collectifs et la prévoyance collective, selon le même texte.