Dans le cadre de la 2e édition des Assises de l’industrie automobile et véhicules, la salle de conférence Mouloud-Kacem-Naït Belkacem de l’université Ferhat-Abbès (Sétif 1) a abrité, hier, une rencontre sectorielle intitulée «Plasturgie et caoutchouc».

Organisée par l’Union professionnelle de l’industrie automobile et mécanique (Upiam), cette manifestation a vu la participation des industriels et représentants des institutions publiques, mais aussi des enseignants-chercheurs spécialistes en polymères. Dans son intervention, la présidente de l’Upiam, Latifa Turkiliot, a mis l’accent sur la nécessité de mettre en place une feuille de route commune pour attirer les grands équipementiers à travers le monde, tout en indiquant que cette dernière permettra de définir les actions à mettre en place et les échéanciers pour les différentes filières, comme la plasturgie, la mécanique et le verre. «Le but de ces assises n’est pas de faire rencontrer les industriels et les institutions, mais de les faire travailler ensemble. Pour attirer des équipementiers, il faut un vrai contrat de filière pour définir les engagements de chacun. Ces engagements doivent être écrits et respectés par tous les acteurs. Donc, le premier pas qu’on doit faire aujourd’hui c’est de désigner des groupes de travail, c’est ce qu’on appelle les comités de filière», a-t-elle précisé. Prenant comme exemple la filière plasturgie, elle a tenu à souligner que l’Algérie dispose d’énormes potentialités par rapport aux pays voisins comme le Maroc et la Tunisie. «Il faut travailler sur la matière première. Car la production locale de la matière première va intéresser les équipementiers pour venir s’investir à long terme et qui cherchent à réduire les coûts de fabrication des produits finis», ajoute-elle. Dans le même sillage, l’intervenante a ajouté que ces comités de filière vont regrouper l’ensemble des participants qui seront présents, le 19 décembre prochain à Alger, lors de la clôture des Assises de cette édition en présence de l’ensemble des constructeurs. Il est à souligner que deux autres rencontres sectorielles sont prévues dans les prochains jours, à savoir une rencontre sur le thème mécanique et métallurgie, verrerie, qui se tiendra le 5 décembre à Annaba, et une autre rencontre pour clôturer les assises de cette édition qui portera sur les équipements électroniques, textiles et cuirs, qui se déroulera à Alger le 19 décembre prochain.