La Direction générale de la protection civile a enregistré 48 décès par asphyxie au gaz de monoxyde de carbone au niveau national depuis début 2021, a-t-on appris samedi de son chargé de l’information, le commandant Rabah Benmahieddine. Lors d’une campagne de sensibilisation sur les dangers du gaz, organisée à la place «Es-salam au centre-ville d’El-Bayadh par la direction de la protection civile, le commandant Benmahieddine a indiqué que 1.291 personnes ont été secourues suite à l’inhalation du monoxyde de carbone et 48 décès ont été déplorés affectant 12 familles, au titre de plus de 500 interventions des éléments de ce corps dans différentes wilayas du pays. La campagne de sensibilisation et de prévention s’inscrit dans le cadre des efforts déployés pour réduire de tels incidents et les accidents de la route, a-t-il souligné. La Direction générale de la protection civile enregistre annuellement plus de 3.000 décès dus aux accidents de la circulation et environ 60.000 blessés dont près de 2.000 devenus handicapés, a-t-il fait savoir, signalant que le facteur humain est la principale cause de ces accidents. La campagne de sensibilisation a vu la participation de plusieurs secteurs et d’instances dont la sûreté et la gendarmerie nationales, la Société de distribution de l’électricité et de gaz de Sonelgaz», le Croissant rouge algérien (CRA) et l’Association algérienne de protection et d’orientation des consommateurs. A l’occasion, des explications ont été fournies aux citoyens sur les moyens de se prémunir contre divers risques et les premiers secours aux blessés. Pour rappel, depuis le début de cette année, les services de la protection civile dans la wilaya d’El Bayadh ont enregistré 23 interventions liées à l’asphyxie au monoxyde de carbone ayant permis d’apporter secours à 58 personnes, en plus de 128 accidents de la route ayant fait un mort et 246 blessés à différents degrés de gravité.