Douze (12) jours, c’est le temps qui reste pour la clôture de la période des transferts hivernale. Un intervalle conséquent dans lequel pourraient se faire des transactions. Et justement, il y a un champion d’Afrique algérien qui pourrait bouger avant la fermeture du marché. Il s’agit d’Islam Slimani. Arrivé, à la surprise générale à l’AS Monaco sur demande de Leonardo Jardim, licencié, l’ex sociétaire de Leicester City est annoncé du côté de la Premier League anglaise à moins que…

Par Mohamed Touileb
Le 12 janvier dernier, il offrait le point du nul (3/3) à l’AS Monaco au Parc des Princes face au Paris Saint-Germain. Une énième fois, le « Fennec » avait fait preuve d’un réalisme froid qui le caractérise depuis qu’il a rejoint la Principauté. C‘était son ancien entraîneur au Sporting Lisbonne, club l’ayant révélé à l’Europe, qui avait insisté pour le faire venir en prêt de chez les « Foxes ». le technicien Portugais venait d’offrir une chance inouïe à l’avant-centre que tout le monde envoyait aux pays du Golfe avant de le voir poser avec la tunique rouge et blanche.
Une confiance que le « Fennec » a bien rendue sur les terrains. En 14 apparitions toutes compétitions réunies, il a marqué 7 buts et, étonnamment, délivré 7 offrandes (2e meilleur passeur en France après Di Maria). Dans ce dernier registre, le Dz semble avoir énormément progressé tant il était juste réputé pour être un bon finisseur et un chasseur de but. La passe et le jeu en remise sont les nouveaux atouts pour un avant-centre qui n’est pas doué techniquement à la base. C’est pour dire toute l’implication qu’a mise le natif d’Aïn Benian pour prouver qu’il n’est pas débarqué en championnat de France par hasard.

Moreno, arrivée et départ forcé ?
Sur une bonne lancée et formant un tandem de poison avec Wissam Ben Yedder, il a vu rouge le 24 novembre dernier contre les Girondins de Bordeaux. Un premier jaune pour contestation répétitive (séquelles du passage en championnat d’Algérie) et une main dans la surface que l’arbitre a jugée volontaire sur un coup franc. Le penalty qu’il a causé est transformé par les Bordelais pour prendre l’avantage définitif.
Son coach n’a pas digéré son attitude et a reproché à Slimani son « manque de concentration mais pas que ça, le fait qu’il parle à l’arbitre, aux supporters, son manque de marquage. Il a inscrit un but mais sincèrement j’attends plus de lui, c’est important aussi le comportement et ce n’était pas un grand jour pour lui.» L’exigence du haut niveau est là. Ailleurs, on ne peut pas se reposer sur les acquis des matchs précédents car il faut prouver à chaque rencontre.
Cet épisode en Gironde a freiné Islam dans son élan puisqu’il a écopé de deux matchs de suspension. Entretemps, il y a le retour sur les pelouses de Keïta Baldé qui a marqué des points. Toutefois, ce qui pourrait sceller définitivement le sort du fer de lance de 31 ans reste le départ de Jardim qui a été remercié, juste avant la trêve, et remplacé par Robert Moreno.

Les sirènes de la Premier League
L’Espagnol n’a pas la même philosophie de jeu et le profil de « Superslim » ne conviendrait, à priori, pas à son schéma avec un seul avant-centre, un meneur de jeu et deux ailiers. Ben Yedder reste le choix premium. Et ce, même si celui qui compte 68 sélections avec « El-Khadra » a prouvé sa disponibilité en arrachant le partage de points contre les Parisiens il y a 7 jours de cela. Une réalisation salvatrice 5 minutes après avoir foulé la pelouse.
Sur le moment, son nouveau driver était euphorique et a laissé transparaître une volonté de compter sur lui dans la deuxième partie de saison : « Je vais voir tous les joueurs qui sont disponibles. C’est très important d’avoir Slimani avec moi. C’est un grand joueur et un grand professionnel », lâchait l’ancien sélectionneur de l’Espagne. Slimani ferait partie de ses joueurs qui ne sont pas des indéboulonnables mais à la présence vitale. Que ce soit dans le onze ou sur le banc. L’Ibérique devra montrer à son joueur qu’il lui donnera du temps de jeu. Surtout que le longiligne avant-centre a des stat’ qui plaident en sa faveur et que son association avec Ben Yedder a fait des étincelles.
D’ailleurs, il était même envisageable de lever l’option d’achat estimée à 10 millions d’euros pour l’avoir dans les rangs de l’ASM définitivement. L’euphorie est retombée depuis. Mais le fait qu’Aston Villa, reléguable en division 1 d’Angleterre et qui a le besoin urgent de recruter dans le secteur offensif, se renseigne sur lui pourrait changer la donne. Moreno devra le persuader qu’il compte sur lui et démentir tous les bruits de couloirs qui disent que le 2e meilleur buteur de l’histoire de l’équipe nationale n’ait pas le profil adéquat pour faire partie de ses plans futurs.n