Le musée Reina Sofia présentera à partir  d’avril à  Madrid une grande exposition Picasso pour célébrer le 80e  anniversaire de son chef-d’oeuvre «Guernica», symbole universel de la cruauté  de la guerre.  Intitulée «Le chemin vers Guernica», elle sera visible du 4 avril au 4  septembre dans la capitale espagnole. Ce sera «une grande exposition pour célébrer le 80e anniversaire de la  création de ‘‘Guernica’’ par Pablo Ruiz Picasso et les 25 ans de l’arrivée de ce  tableau au musée Reina Sofia», a annoncé mardi l’institution dans un communiqué. Ce sera l’occasion de «contempler près de 150 chefs-d’œuvre de l’artiste,  en provenance des fonds de la collection (du musée) et de plus de 30  institutions du monde entier» précise le Musée national d’art moderne et  contemporain. Des tableaux quitteront ainsi tout spécialement le Musée Picasso et le  Centre Georges Pompidou de Paris, la Tate Modern de Londres, le MoMA et le  Metropolitan Museum de New York, la Fondation Beyeler près de Bâle en Suisse,  et diverses collections privées. « Guernica » est l’une des œuvres les plus importantes de Picasso, né en  Espagne en 1881 et décédé en France en 1973 à 91 ans.    En pleine guerre civile espagnole (1936-1939), elle fut peinte à Paris en  1937 pour dénoncer le bombardement d’un village basque nommé Guernica par  l’aviation de l’Allemagne nazie, venue soutenir le camp des forces  nationalistes de Francisco Franco. Le tableau ne revint qu’en 1981 en Espagne, une fois la démocratie  installée après la longue dictature de Franco (1939-1975). Quelques années avant sa mort, Picasso avait lui-même demandé que « Guernica » ne soit rendu à son pays natal que lorsque les libertés publiques y  seraient restaurées. Le musée Reina Sofia se félicite d’avoir accueilli l’an dernier plus de 3,6  millions de visiteurs sur ses trois sites, un chiffre en hausse de 12,2% par  rapport à 2015. L’une de ses expositions les plus fréquentées était consacrée à l’art des  années postérieures à la guerre civile, jusqu’en 1953.