Le ministre du Commerce, Kamel Rezig, a mis en garde, mardi, les commerçants contre toute augmentation injustifiée des prix des articles scolaires, assurant que le stock existant en la matière «est suffisant pour couvrir les besoins de tous les élèves avec des prix raisonnables». Dans un point de presse tenu en marge de sa visite à Bouira, M. Rezig a mis l’accent sur l’impératif pour les autorités locales de chaque wilaya, de veiller au respect des normes concernant les prix des articles scolaires afin de permettre «aux parents des élèves de subvenir aisément aux besoins de leurs enfants en cette période de rentrée scolaire». «Il n’y a aucune raison pour augmenter les prix des articles scolaires notamment en cette période de crise sanitaire liée à la Covid-19», a insisté le ministre, qui a visité plusieurs structures relevant de son secteur à Sour El Ghouzlane, Bouira et El Hachimia. M. Rezig a tenu à rassurer les élèves et leurs parents quant à la disponibilité des articles scolaires, «qui seront mis à leur disposition à des prix raisonnables et accessibles pour permettre une rentrée scolaire souple et calme», a-t-il dit. Pour veiller au respect de ces instructions, le ministre a appelé toutes les directions locales de son secteur à effectuer à partir de demain (mercredi) des virées de contrôle dans les commerces afin de contrôler vigoureusement le cours des prix. «Toute violation de l’instruction ou augmentation injustifiée des prix conduira à une sanction de fermeture», a averti M. Rezig. Par ailleurs, le même responsable a appelé aussi les commerçants de toutes les wilayas à veiller au respect strict du protocole sanitaire et de prévention contre la Covid-19 afin d’éviter toute nouvelle propagation du virus. «Les commerçants sont tenus de respecter avec rigueur ce protocole sanitaire dont la distanciation physique, le port du masque et l’interdiction d’entrée dans les magasins pour les enfants moins de 16 ans», a-t-il insisté. «Toute infraction pouvant menacer la santé publique sera sévèrement sanctionnée. La santé publique est une ligne rouge infranchissable», a-t-il encore averti. Des brigades mixtes composées des services de commerce et des forces de l’ordre veilleront à la mise en application des instructions liées au respect du protocole sanitaire. «Nous ne voulons pas que cette reprise scolaire soit une cause pour une éventuelle augmentation de cas de la Covid-19. Aussi nous devons tous être conscient de cette menace», a souligné M. Rezig, qui a visité un centre de la répression des fraudes à Sour El Ghouzlane (Sud de Bouira) avant d’inspecter une usine de production de sauces industrielle, dont le site est implanté à El Hachimia (Sud de Bouira).