Art plastique : Aïcha Haddad à l’honneur cette semaine à Bordj Bou ArréridjUn va-et-vient incessant vers les Journées des œuvres de la moudjahida et artiste plasticienne Aïcha Haddad, exposées au complexe culturel qui porte son nom, et ce, du 18 au 24 février.

« L’affluence est grandissante puisque nous avons quelque 1 700 adhérents, en plus des élèves du lycée Zerrouki et du CFPA jouxtant le centre culturel, qui convergent quotidiennement », précise le responsable de l’exposition. Une soixantaine de travaux et de photos, marquant les différentes haltes de l’artiste, ont été exposés à la galerie. L’artiste impressionniste Etienne Dinet est également présent dans cette édition à travers une quinzaine de ses œuvres (en impression numérique), influencées par la nature du Sud et dominées par les couleurs des oasis, du sable, du ciel et surtout de la simplicité des gens. Prennent part également à cette manifestation, six artistes peintres locaux qui ont orné le hall du complexe avec une vingtaine de tableaux. En marge de l’exposition, une conférence a été donnée traitant du parcours de Aïcha Haddad en tant que moudjahida et artiste depuis son jeune âge jusqu’à sa disparition en 2005. D’abord, elle était membre actif durant la guerre de Libération avant d’intégrer l’Ecole des beaux-arts d’Alger et de devenir professeur de dessin, puis inspectrice d’arts plastiques. Ce qui lui a permis d’organiser des expositions un peu partout, à l’intérieur comme à l’extérieur du pays, et de décrocher bon nombre de distinctions dont le prix d’honneur de la création artistique qui lui a été attribué par la présidence de la République en 1987.