La dépouille mortelle de l’ancien gardien international algérien Samir Hadjaoui, décédé dimanche soir à Paris des suites d’une longue maladie, est arrivée mercredi en début d’après-midi à l’aéroport international Houari-Boumediene d’Alger à bord d’un appareil de la compagnie aérienne nationale Air Algérie. Etaient notamment présents au salon d’honneur de l’aéroport pour accueillir la dépouille du défunt, drapée de l’emblème national, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Sid Ali Khaldi, la secrétaire d’Etat chargée du sport d’élite Salima Souakri, le président du Comité olympique et sportif algérien (COA), Abderrahmane Hammad, le président de la Ligue de football professionnel (LFP), Abdelkrim Medouar ainsi que des membres de sa famille et de ses proches. Samir Hadjaoui sera inhumé jeudi après la prière du Dohr à Tlemcen. Cet ancien portier de 42 ans avait sollicité les hautes instances du sport national au mois de décembre dernier pour lui procurer une prise en charge médicale à l’étranger, et son vœu a été exaucé, puisqu’il a été rapidement transféré dans la capitale française. Hadjaoui a toutefois lancé de nouveaux appels de détresse récemment pour demander à être rapatrié au plus vite suite à la détérioration de son état de santé et sa volonté de finir ses derniers jours auprès de sa famille. Ce qui devait se faire lundi, avant de décéder durant les heures précédant son retour. Né le 16 février 1979 à Tlemcen, Hadjaoui compte trois sélections en équipe nationale pendant l’année 2007. Il a été champion d’Algérie en 2007 et 2009 avec l’ES Sétif, vainqueur de la Coupe d’Algérie en 1998 et 2002 avec le WA Tlemcen et en 2005 avec l’ASO Chlef. Il avait également remporté la Coupe arabe en 1998 avec le WA Tlemcen et la Ligue des champions arabe en 2007 et 2008 avec l’ES Sétif.