Par Houssem A.M et APS.
Impactés par l’arrêt des véhicules de transport collectifs publics et privés de voyageurs, suite aux mesures gouvernementales de lutte contre la propagation du coronavirus, les personnels soignants du CHU Nedir Mohamed de TIzi Ouzou et d’autres structures de santé de la wilaya mobilisés dans le cadre de la lutte contre le coronavirus font l’objet de sollicitude de la part des citoyens qui se proposent de venir en aide aux médecins et aux paramédicaux, en proposant de transporter ceux parmi ces derniers qui ne disposent pas de véhicules et qui ne peuvent se déplacer entre leur domicile et leur lieu de travail. Un élan de solidarité qui implique autant les particuliers que les organisations, à l’instar du club de football local, la JSK. En effet, la direction du club de football phare de la Kabylie à mis à la disposition, dès hier, dimanche, la résidence du club (12 logements sis au centre ville de Tizi Ouzou), au profit des médecins paramédicaux et autres volontaires résidants hors chef-lieu et engagés dans le dispositif de lutte contre le coronavirus. Outre l’hébergement, la direction de la JSK assurera la restauration et le transport par mini bus du CHU vers le lieu de résidence qui a été mis à leur disposition et vice versa. D’autres initiatives sont lancées afin d’assurer le déplacement du personnel soignant ne disposant pas d’un véhicule, vers les établissements de santé. C’est ainsi que l’Assemblée populaire communale (APC) de Maâtkas a décidé de mettre à la disposition de ce personnel non concerné par le confinement et qui doit continuer à assurer sa mission, dans la conjoncture actuelle, les véhicules de service de la municipalité. Sur sa page Facebook, le P/APC invite l’ensemble des fonctionnaires du secteur de la santé résidant ou travaillant à Maâtkas de le contacter et ce dans l’optique de finaliser le recensement du corps médical et d’assurer leur transport vers les structures de santé. Contacté par l’APS, l’édile communal estime que l’opération de recensement est en cours d’achèvement, et un programme de déplacement du personnel soignant ne disposant pas d’un moyen de transport sera établi. Il a fait savoir que l’APC de Maâtkas a déjà assuré, depuis hier, dimanche, le transport de 5 médecins de cette localité vers les établissements de santé de la région et que cette même institution vas ramener une dizaines d’autres de Draâ Ben Khedda vers la daïra de Maâtkas. De son côté l’APC de Boudjima a annoncé qu’elle met à la disposition de l’hôpital de Tigzirt, daïra à laquelle cette commune est rattachée administrativement, un fourgon pour assurer le transport d’une partie de son personnel, même initiative de l’APC de Souk El Tenine et dans d’autre régions de la wilaya. Des particuliers se solidarisent eux aussi avec ce personnel afin de maintenir un fonctionnement normal du secteur de la santé. C’est le cas d’un citoyen de Draa Ben Khedda, photographe de profession et bénévole au Croissant rouge algérien, qui a décidé de mettre son véhicule à la disposition du personnel soignant. «suite à l’arrêt du transport en commun public et privé et des taxis collectifs, je me suis porté volontaire pour transporter les médecins de Draâ Ben Khedda et ses environs, vers les établissements de santé du chef-lieu de wilaya dont le CHU Nedir Mohamed, l’hôpital cardiologie et chirurgie cardiaque de Draâ Ben khedda, l’unité Belloua et les polycliniques et autres», a déclaré ce citoyen qui souhaite que d’autres institutions et citoyens se joignent à cette démarche de solidarité avec le personnel soignant.<