Le ministère de l’intérieur, des collectivités locales et de l’aménagement du territoire, annonce, dans un communiqué, l’arrestation d’une personne accusée d’avoir publié « ce qui est appelé « une copie du projet de révision de la constitution », en la partageant sur les réseaux sociaux« . La même source précise que l’accusé est de la wilaya de Chlef. Dans le même communiqué, le ministère indique qu’une autre personne, de la wilaya de Tiaret, a été également arrêté pour publication d’une autre fausse information. Il lui est reproché d’avoir publié sur les réseaux sociaux « une copie d’une correspondance sur laquelle il y avait une fausse signature du ministère de l’intérieur et qui concerne « ce qu’il a appelé une prime de contagion et de prise de risque au profit des agents de la protection civile« .