Le Dr Choucri Charefeddine a été arrêté, lundi soir, par la police après avoir été interpellé dimanche et relâché deux heures plus tard. Il a été à nouveau arrêté, le lendemain, par les services de sécurité de la wilaya de Biskra, nous informe un membre de sa famille. Le Comité national pour la libération des détenus (CNLD) a également annoncé l’information dans un communiqué publié hier. Il affirme que le Dr Choukri a été arrêté en «raison de ses déclarations vidéos sur les réseaux sociaux où il a évoqué les conditions inhumaines de prise en charge des patients de la Covid-19 dans l’établissement hospitalier de Biskra». Un élan de solidarité et de soutien s’est organisé à son profit pour exiger sa libération.G. C.