Le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab a affirmé, samedi à Tipasa, que des “perspectives prometteuses” se profilent pour le secteur des hydrocarbures en Algérie, durant cette année 2023.

Dans une déclaration à la presse en marge de la réception du premier remorqueur marin algérien pour accompagner l’accostage des navires de transport des hydrocarbures, au port de Bouharoune (Tipasa), en présence des ministres de l’Industrie et des Transports, Ahmed Zeghdar et Kamel Beldjoud, M. Arkab a indiqué que son secteur “prévoit des perspectives prometteuses, durant l’année en cours, notamment concernant le développement de l’industrie maritime locale”.

“Le groupe Sonatrach a élaboré un vaste programme relatif aux découvertes, l’exploitation, la production et le soutien de l’exportation”, a-t-il ajouté, signalant que “chaque projet abouti sera annoncé au moment opportun”.

Il a également rappelé la stratégie du secteur visant l’”encouragement du contenu national, matérialisée, aujourd’hui samedi, grâce à la réception par la société de gestion et d’exploitation des terminaux des ports d’hydrocarbures (STH ) (filiale de Sonatrach), du premier remorqueur marin pour accompagner l’accostage des navires d’hydrocarbures, produits en Algérie, avec un taux d’intégration de 65%”. Un taux jugé “considérable” par M. Arkab.

Le ministre a également souligné la détermination de Sonatrach à encourager l’industrie locale des oléoducs, en vue d’atteindre un objectif de réseaux de canalisations à 100% algériens. “La première cargaison de pipelines destinés au transport du gaz, est prévue à la réception au premier trimestre de cette année, a-t-il informé, à ce propos.

Au titre des efforts d’encouragement de l’industrie nationale, M. Arkab a souligné l’ouverture d’ateliers, en coordination avec le ministère de l’Industrie, pour la couverture des besoins du secteur des hydrocarbures, grâce aux complexes industriels nationaux, tant au volet équipements, canalisations, pièces de rechange et maintenance “dans l’objectif de réduire la facture d’importation”, a-t-il dit.

“La stratégie de promotion de l’industrie locale permet la mise en œuvre des programmes nationaux de manière efficace et à moindre coût, tout en créant une dynamique économique locale prometteuse dans divers domaines liés aux hydrocarbures, notamment le transport et la distribution de gaz naturel en quantités importantes du Sud vers le Nord du pays, ou la concrétisation de programmes de développement local” a encore souligné M. Arkab.