Le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab a affirmé jeudi à Alger que la production pétrolière de l’Algérie augmentera d’environ 11.000 barils/jour en juin prochain, conformément aux décisions de la 28e réunion ministérielle Opep-Non Opep, tenue jeudi par visio-conférence.

S’exprimant au terme de la réunion, M. Arkab a indiqué que cette décision avait été prise par les pays participants après consultation des rapports des experts du comité technique. “Ces rapports ont fait ressortir que les approvisionnements et les fondamentaux du marché sont solides, en dépit de certains indicateurs sur la croissance économique émettant quelques doutes”, a-t-il dit.

La production pétrolière algérienne passera de 1.013.000 barils/jour en mai, à environ 1.024.000 barils/jour en juin prochain.

Les participants à cette réunion ont décidé de relever la production globale du groupe qui comprend 23 états, de 432.000 barils/jour au mois de juin 2022. M. Arkab a également fait savoir que les ministres de l’Opep+ ont décidé, d’autre part, de “tenir leur prochaine réunion le 2 juin prochain, en vue d’examiner l’évolution du marché mondial du pétrole”.

Peu avant cette réunion, M. Arkab a pris part aux travaux de la 40ème réunion du Comité ministériel conjoint de suivi (JMMC), consacrée à l’examen de la situation du marché pétrolier international et à ses perspectives d’évolution à court terme ainsi qu’à l’évaluation du niveau de respect des engagements de baisse de la production des pays de l’Opep+.

Pour rappel, le JMMC se réunit périodiquement depuis janvier 2017 avec l’objectif de veiller à la mise en œuvre des ajustements volontaires de la production des pays de l’Opep+, signataires de la Déclaration de Coopération (DoC).