Le championnat d’Argentine s’est offert une fin de saison complètement dingue qui a souri à Boca Juniors, sacré au nez et à la barbe de River Plate à l’occasion de la dernière journée disputée dans la nuit de samedi à dimanche. Vainqueurs de Gimnasia La Plata (1-0) pendant que leur grand rival se cassait les dents sur l’Atlético Tucuman (1-1), les Xeneizes ont décroché un 34e titre sur le fil. Leaders de la 16e à la 22e journée, les hommes de Marcelo Gallardo ont laissé filer un titre qui leur tendait les bras en terminant le championnat par deux matches nuls, le dernier, fatal à leurs ambitions, sur le terrain de l’Atlético Tucuman (1-1), samedi soir. Dans le même temps, Carlos Tevez a embrasé la Bombonera en marquant l’unique but de la victoire de Boca contre Gimnasia La Plata (1-0), équipe entraînée par une des idoles du stade Alberto J. Armando, un certain Diego Maradona. L’autre icône boquense, Juan Roman Riquelme, a célébré en tribune son premier succès majeur en qualité de vice-président du CABJ.
Au final, Boca termine la saison avec 48 points au compteur, soit un de plus que son meilleur ennemi, pour s’offrir une 34e couronne nationale. «C’est l’une des plus grandes émotions que le football m’a donné», a confié Tévez, 36 ans, après coup. «J’en ai gagné beaucoup, mais ce titre est comme le premier.» «Boca a gagné la majorité des points qui étaient en jeu et le match qu’il fallait gagner. Félicitations à eux», a reconnu Gallardo, beau joueur. Et le livre de l’une des plus grandes rivalités de la planète football de s’enrichir d’un nouveau chapitre de choix, un peu plus d’un an après la victoire épique de River en finale de Copa Libertadores.