Voilà des déclarations qui devraient faire plaisir à Lionel Messi. Si le génie argentin est un habitué des louanges, il a aussi connu son lot de critiques notamment sur ses prestations avec la sélection nationale. Parfois contesté dans son rôle de guide de l’Albiceleste et pour son influence auprès des sélectionneurs successifs qu’il a connus, le numéro 10 barcelonais peut se rassurer (s’il commençait à en douter) : il exerce toujours une certaine fascination sur le monde du football. Lucas Ocampos s’est ainsi confié au quotidien Olé et a expliqué ce que représentait Messi pour lui.
« Pour moi, le premier jour (en équipe avec Messi, NDLR), ça a été un choc. Je le connaissais déjà un peu pour avoir joué contre lui, mais je n’avais jamais partagé un vestiaire avec lui », explique l’ancien joueur marseillais dans un premier temps. Impressionné par la star, il n’a pas caché qu’il avait mis l’Argentin sur un piédestal avant de le rencontrer vraiment. « Vous le voyez comme un dieu, c’est la réalité. Et lui, il vous fait vous sentir comme un joueur à part entière, qui participe au moment », ajoute-t-il.
« Sur le terrain, il apporte beaucoup de choses »
Ocampos s’est ensuite attaché à décrire l’influence du sextuple Ballon d’or sur ses coéquipiers, et pas seulement ballon au pied. « J’ai été sélectionné une fois avec lui contre le Brésil. Sur le terrain, il apporte plein de choses, il vous dit de regarder ce qui se passe autour de vous, il vous donne le ballon. Vous vous rendez compte que s’il a le ballon et que vous faites un mouvement, le ballon arrive quasi-systématiquement », souligne-t-il encore.
Car au-delà de ses talents de soliste, ce qui fait la force de Messi selon Ocampos, c’est sa compréhension du jeu. « Il voit des espaces que personne d’autre ne voit. Je suis un joueur qui prend beaucoup l’espace et la profondeur, et il me sert beaucoup parce que j’adore me déplacer et faire des courses transversales.» Une manière pour lui aussi de dire que Messi facilite la vie de ses coéquipiers, et ce, alors même que les difficultés dans le jeu de l’Albiceleste ont été criantes ces dernières années.