Le temps ne serait pas (encore) à la révolution. Même si Maradona a prévu de venir secouer les joueurs, même si certains cadres de l’Albiceleste ont décidé de mener la fronde, Jorge Sampaoli restera avec l’Argentine jusqu’au bout de cette Coupe du monde

, selon les médias argentins, La Nacion en tête. «Ne croyez pas les rumeurs», aurait lancé Claudio Tapia, président de la Fédération argentine, qui a confirmé son sélectionneur après la défaite qui a fait tant de bruit face à la Croatie (0-3). Samedi, Sampaoli a mené l’entraînement des Argentins, ouvert pendant un quart d’heure aux medias, Claudio Tapia à ses côtés. Même dans l’oeil du cyclone qui balaye son pays, lui n’a jamais pensé démissionner et sa Fédération ne cherche pas encore à le remplacer. Déjà parce que cela ne ferait que déstabiliser davantage cette équipe. Et ensuite parce que l’Argentin est lié jusqu’en 2022, avec 16 millions de dollars de compensation à la clé en cas de licenciement intempestif. Même si la clause réelle et sérieuse n’est pas très difficile à deviner, elle n’est pas encore d’actualité.

«Nous sommes venus ensemble, nous repartirons ensemble»

«Nous sommes venus ensemble, nous repartirons ensemble», aurait confié un membre du staff. Même avec Lionel Messi dans ses rangs, qui peut faire basculer une rencontre à lui tout seul, il lui est très difficile d’être optimiste pour la suite, vu l’état déplorable dans lequel est son équipe aujourd’hui après deux matches du Mondial russe. Mais il reste un espoir : cette rencontre face au Nigeria, qui pourrait relancer la machine de façon inimaginable. C’est à ce fil que se tient encore Sampaoli pour espérer avancer dans cette compétition avec les vice-champions du monde en titre.
Toujours d’après le journal argentin La Nacion, personne n’est venu se présenter pour proposer un nouvel homme fort qui prendrait la relève. Pas folle la guêpe. Le manager Jorge Burruchaga, un temps cité pour reprendre la main, a formellement démenti toute mutinerie. Malgré la gronde environnante, la révolution, ce n’est pas encore pour maintenant. Maintenant, c’est Lionel Messi qui fête ses 31 ans. Pour le reste, on verra plus tard. n