Le roi Salmane d’Arabie saoudite a réitéré mercredi le droit des Palestiniens à un Etat indépendant avec El Qods-Est comme capitale. «Le royaume ne cesse d’appeler à des solutions politiques aux crises et aux problèmes de la région et, en premier lieu, à la question palestinienne»

avec «le droit des Palestiniens de recouvrer leurs droits légitimes, dont le droit de proclamer un Etat indépendant avec El Qods-Est pour capitale», a dit le souverain saoudien, à l’ouverture de la session annuelle du Majlis al-Choura, l’assemblée consultative. Le roi Salmane a répété «la condamnation du royaume» et «ses profonds regrets» après la décision américaine sur El Qods, qui, a-t-il dit, «est profondément partiale et va à l’encontre des droits historiques du peuple palestinien sur El Qods occupée». Ces droits ont été «garantis par des décisions internationales et ont reçu l’appui et le soutien de la communauté internationale», a-t-il rappelé. Le roi Salmane a fait ces déclarations alors que se tenait à Istanbul en Turquie un sommet extraordinaire de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), consacré à l’examen des répercussions de la reconnaissance par le président américain Donald Trump d’El-Qods comme capitale d’Israël et le transfert de sa mission diplomatique dans cette ville sainte. La décision du président américain a suscité l’indignation et a soulevé une vague de condamnations unanimes dans le monde arabe, dans les rues palestiniennes mais aussi dans les grandes capitales