La salle de réunions de la wilaya de Constantine a abrité la deuxième session ordinaire de l’Assemblée populaire de wilaya (APW), avec cinq ordres du jour et divers.

Avant même d’entamer les travaux, les élus de l’APW ont voté à l’unanimité les projets qui devaient être discutés en plénière. Donc, il y a eu unanimité avant le début des travaux, suivie d’un débat très timide, où les uns et les autres n’ont pas vraiment titillé le président de l’Assemblée, Nadir Amirèche. Une seule élue s’est inquiétée «du manque de véhicules» pour l’Assemblée. Ce que le wali de Constantine, présent aux travaux, a minimisé, «puisque chacun peut se rendre par ses propres moyens à l’APW», et que pour le terrain les véhicules qui existent suffisent largement.

Donc point de surprises en cette auguste assemblée, si ce n’est la présence de Ahmed Kharchi, ex-député FLN, et détenteur de plusieurs mandats sous la bannière du Front, actuellement un des mouhafedh de Constantine. On se souvient que ce dernier a été écarté de l’Assemblée de wilaya par son président même, lors de la première session de l’APW au mois de mai écoulé. Ahmed Kharchi a été écarté pour une affaire le liant aux œuvres universitaires, Onou, sur demande d’une commission de wilaya et approuvée par les membres de l’Assemblée à l’unanimité. Kharchi, qui a crié au complot, promettra de se venger, et Ould Abbès se chargera de le «blanchir» en le nommant au bureau politique du FLN, quelques semaines plus tard.

Nous avons tenté de savoir les circonstances de ce retour «gagnant», mais aucun membre de l’APW n’a pu éclairer notre lanterne. Il faut dire aussi que ceux qui reprochaient à Nadir Amirèche de «distribuer les postes de président de commission dans les cafés», se sont calmés et ont applaudi le discours de leur «président». Il faut souligner que ces pseudos frondeurs ont bénéficié de nominations de président de commission sans que l’on sache si ces dernières ont été paraphées sur la table d’un estaminet ou derrière les rideaux feutrés des bureaux de l’APW.

Notons quand même que cette deuxième session ordinaire de l’APW a été consacrée à la fourniture du parc automobile de la wilaya, l’approbation des comptes financiers administratifs de la wilaya pour l’année 2017 et d’un budget supplémentaire pour l’année 2018, la présentation du dossier relatif à l’état et à l’entretien des cimetières de la wilaya de Constantine, et, enfin, le dossier relatif aux cantines scolaires, et divers.