Toysali Algérie, leader du marché sidérurgique dans notre pays, vient de réceptionner 100 000 kits de dépistage (appareils) acheminés de Chine à bord d’un avion spécial mercredi soir. Ces quantités commandées par l’entreprise seront offertes à l’Algérie pour l’aider à systématiser les tests de dépistage du Covid-19 et ainsi contribuer à la lutte contre la pandémie.

Ce nouveau don important intervient après que cette entreprise ait offert, en avril dernier, 5 millions de masques chirurgicaux aux hôpitaux. Cet élan de solidarité est exceptionnel et même unique s’agissant des entreprises. Tosyali est la première société en Algérie à offrir des dons aussi importants et aussi décisifs dans le combat contre l’épidémie. Elle participe ainsi au mouvement de solidarité sans précédent où se sont impliqués universités, Instituts de la formation professionnelle, associations, entreprises, chercheurs, hommes d’affaires, artisans, particuliers. A noter que ces deux dons font partie des multiples actions de solidarité engagées par Tosyali Algérie depuis les premiers cas de pandémie et les premières décisions du gouvernement en matière de lutte contre l’épidémie. Il convient de signaler un don d’une quantité assez importante de masques, de gants et de gels et d’autres produits de désinfection à la wilaya de Blida, en collaboration avec son partenaire l’Institut national de prévention des risques professionnels, une opération de nettoyage et de désinfection – par les services HSE de l’entreprise – de la commune de Chehairia située à proximité de Bethioua, à Oran, où est implanté le complexe sidérurgique de Tosyali Algérie, des aides alimentaires en faveur des familles dans le besoin à travers les associations caritatives. A relever également une aide de 10 000 dinars versée à chacun des 4 000 travailleurs du complexe sidérurgique de Bethioua à la veille de Ramadhan. Tosyali Algérie tente ainsi d’assumer pleinement sa responsabilité sociétale alors qu’elle est impactée par les effets du confinement sur l’activité et le chiffre d’affaires de l’entreprise. A rappeler le constat dressé par le Directeur des investissements et le Directeur DRH de l’entreprise respectivement Ramzi Azzi et Ali Habib : « Nous avons libéré conformément à la décision du gouvernement plus de 50% de nos effectifs en congé (reliquats), par anticipation, télétravail. A la première décision de confinement, Tosyali a procédé à l’arrêt de deux unités de production : l’aciérie 1 et un laminoir. Les employés qui restent sur site représentent 43% du nombre de salariés. Ils sont là pour maintenir une activité acceptable qui a connu une baisse suite à la conjoncture. Pour le personnel dépendant des structures de soutien (achat, finances et comptabilité, Ressources humaines), le travail à distance ou télétravail a été retenu. La demande connaît une baisse depuis l’arrêt des activités et du confinement national et international. Tosyali gardera une production qui assurera la disponibilité de tous les produits pendant cette période et travaillera sur le perfectionnement des unités de production pendant les prochains mois ». En dépit de cette situation difficile, Tosyali Algérie a pu exporter au mois d’avril 9,5 kilomètres de pipes vers l’Angola et au mois de mai 18 tonnes de rond à béton vers le Canada. Tosyali Algérie a vendu à l’étranger en 2019 près de 100 millions de dollars de produits sidérurgiques vers notamment les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et le Canada. Elle a obtenu récemment la certification API, le passeport pour la qualité qui lui permet de placer ses produits sur le marché américain. A noter que Tosyali Algérie est le numéro 1 du marché de la sidérurgie en Algérie avec une production de 3 millions de tonnes d’acier en 2019 : du rond à béton, du fil machine et des tubes en acier. Le complexe sidérurgique de Bethioua à Oran détenu par Tosyali Algérie a une capacité de production de 2,4 millions de tonnes/an de rond à béton et 400 000 tonnes/an de tubes en acier. Dans sa quatrième phase, avec les unités de production en cours de réalisation dans le complexe de Bethioua, Tosyali Algérie pourra fabriquer des aciers plats destinés notamment à l’industrie automobile. Un projet, s’il se concrétise dans deux à trois ans, pourra contribuer aux efforts d’intégration de l’industrie nationale. n