Les sept terroristes éliminés samedi dernier dans la forêt d’Oued Edouar, dans la willaya de Skikda, ont été identifiés, a indiqué, hier, un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN). Quatre d’entre eux ont rejoint les groupes terroristes durant la décennie noire, tandis que les trois autres les ont rejoints durant les années 2000.

Par Ines DALI
«Suite à l’opération de recherche et de ratissage toujours en cours dans la forêt d’Oued Edouar, près de la commune de Beni Zid, daïra de Collo, willaya de Skikda, en 5e Région militaire, qui s’est soldée, par l’élimination de sept terroristes et la récupération de leurs armes et autres effets, l’opération d’identification a permis de déterminer l’identité des sept terroristes abattus», a ajouté la même source. Quatre d’entre eux ont rejoint les groupes terroristes durant la décennie noire, tandis que les trois autres les ont rejoints durant les années 2000.
Il s’agit de «Far Rachid, dit Abdelhay, qui avait rallié les groupes terroristes en 1994», de « Ferkous Abdelkrim, dit Nouh, qui avait rallié les groupes terroristes en 1994», de «Dib Ilyes, dit Abou Ismaïl, qui avait rallié les groupes terroristes en 1995», de «Bouyessri Kamel, dit Ibrahim El-Kaïda, qui avait rallié les groupes terroristes en 1996», de «Ghodhbane Abdelkrim, dit Abass El Khroubi, qui avait rallié les groupes terroristes en 2002», de «Yousfi Khaled, dit El Gaâgaâ, qui avait rallié les groupes terroristes en 2008» et de «Sekkat Azzedine, dit Djaber El Merouki», qui avait rallié les groupes terroristes en 2009», est-il précisé dans le communiqué.
Cette opération de fouille et de ratissage menée par des détachements de l’Armée nationale populaire a permis, par ailleurs, la récupération de six (06) pistolets mitrailleurs de type Kalachnikov, un (01) fusil à lunette, des quantités considérables de munitions, des moyens de communication ainsi que des vêtements, des médicaments et d’autres effets, selon la même source. Les détachements en charge de cette opération entrant dans le cadre de «la lutte antiterroriste et en continuité des efforts des Forces de l’Armée nationale populaire visant à éradiquer le phénomène du terrorisme dans le pays», ont agi suite à «l’exploitation efficiente de renseignements».
Le MDN souligne que cette opération de «qualité» vient «consolider la dynamique des résultats positifs réalisés par les différentes unités de l’ANP, et confirme, une fois de plus, le haut degré de vigilance et de disposition permanentes pour mettre en échec toute tentative visant à nuire à la sécurité et la stabilité du pays, et la détermination de nos Forces armée à traquer ces criminels et leur élimination, où qu’ils soient, à travers l’ensemble du territoire national».
Devant l’éventualité que d’autres terroristes puissent se cacher dans la forêt d’Oued Edouar, l’opération de recherche et de ratissage n’est pas encore finie. Elle se poursuit dans la même région. n