PAR INES DALI
Après les incendies qu’a vécus la wilaya de Tizi Ouzou l’été dernier, cette rentrée scolaire aura certainement un goût particulier, surtout que plusieurs établissements scolaires ont été touchés et doivent être prêts à accueillir, aujourd’hui, les élèves dans des conditions normales. Intervenant hier sur les ondes de la Radio nationale, le directeur de l’Education au niveau de cette wilaya, Ahmed Lalaoui, a assuré que la réhabilitation des écoles touchées par les incendies est achevée.
«La wilaya de Tizi Ouzou, qui a été touchée par les incendies, a achevé la restauration des écoles grâce aux efforts conjugués des autorités de la wilaya», a-t-il indiqué, soulignant, que «les établissements scolaires sont prêts à recevoir les élèves dans de bonnes conditions», tout en assurant un accompagnement psychologique à travers l’ensemble de ces structures pour prendre en charge les enseignants et les élèves touchés par les incendies. Il s’agit de «45 établissements scolaires» des trois paliers du primaire, moyen et secondaire, selon le secrétaire général de la wilaya, Miloud Fellahi, qui préside également la cellule de crise installée après les incendies.
Si la réhabilitation des écoles a été effectuée dans les délais impartis, des travailleurs de l’éducation nationale de cette wilaya font, pour leur part, état d’autres problèmes, comme la non-disponibilité des moyens nécessaires pour être faire face à la pandémie de Covid-19 dans les écoles, notamment pour l’application du protocole sanitaire. C’est d’ailleurs ce qu’a reconnu le directeur de l’Education de la wilaya. «Le seul souci demeure la disponibilité de l’eau potable qui est en lien direct avec l’application du dispositif sanitaire», a-t-il admis, tout en révélant que des instructions ont été données aux responsables des établissements pour recourir aux citernes et aux bâches d’eau avec l’aide des APC», et rassurant que «cette année, nous avons gagné en expérience puisque le dispositif sanitaire contre la Covid-19 a été déjà mis en application l’année dernière. En outre, cette année, nous disposons de plus de moyens de protection et de désinfection».
Des directeurs des établissements d’enseignement moyen qui ont manifesté devant leur direction le 14 du mois en cours, ont, de leur côté, souligné qu’ils ne peuvent respecter le protocole sanitaire en l’absence d’eau, selon des correspondants de presse. Ils ont précisé que 80 établissements étaient sans eau depuis un mois et 75 autres sans tables ni chaises pour les élèves. Outre le mobilier, d’autres problèmes ont été cités lors d’une réunion des maires avec le wali, comme le transport scolaire et les cantines. Ce sont donc autant de problèmes auxquels des solutions sont attendues dans les plus brefs délais afin de permettre réellement une rentrée scolaire dans les meilleures conditions pour les élèves de Tizi Ouzou. <