Un arrêté interministériel a été promulgué, hier, conjointement par les ministères de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du Territoire et des Finances, déclarant la localité d’El Kherba, dans la wilaya de Mila, comme zone sinistrée, indique un communiqué du ministère de l’Intérieur.

Suite aux deux séismes enregistrés les 17 juillet et 7 août, et en application des dispositions de l’article 07 du décret exécutif 90-402, du 15 décembre 1990, portant déclaration de zone sinistrée, cette classification permettra de déployer rapidement les mécanismes d’aides financières et des indemnisations des habitants de cette localité fortement touchée par les deux tremblements de terre.
Il est à noter que les mécanismes d’aides ont été rapidement mis en place dans la ville de Mila sur instruction du président de la République Abdelmadjid Tebboune qui avait envoyé une délégation ministérielle de cinq membres du Gouvernement dans la wilaya pour l’évaluation des dégâts causés par ces deux tremblements de terre. Suite à cette visite, il a été décidé l’octroi de 100 unités de logement public locatif (LPL) et des aides financières ont été dégagées pour la prise en charge des familles touchées par les deux tremblements de terre. «L’octroi des aides se fera sur la base des résultats des expertises techniques en cours par les services de l’Organisme de contrôle technique de la construction (CTC) et la valeur sera déterminée selon la classification de chaque bâtisse», avaient précisé les services de la wilaya de Mila. Les pouvoirs publics se sont également engagés à dégager des aides financières et les programmes supplémentaires nécessaires à la prise en charge des sinistrés.
Pour rappel, suite à un premier bilan, il a été établi que la localité d’El Kharba a été la localité qui a subi le plus de dégâts, avec notamment l’effondrement d’une habitation composée de quatre étages, dont les images impressionnantes avaient fait le tour des réseaux sociaux.
Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Kamel Nasri, avait déclaré récemment, lors d’une conférence animée à Mila, que suite à l’inspection de 275 constructions, par une équipe d’experts, 93 ont été classées dans la catégorie rouge dont 66 à la cité El Kherba et 117 à la catégorie orange, dont 67 à El Kherba. Il avait également affirmé que 184 familles sinistrées ont été rapidement prises en charge et seront relogées dans la région de Ferdoua, dans la commune de Sidi Merouane. Kamel Nasri avait également annoncé que 118 aides financières destinées aux propriétaires de maisons classées par les experts dans la case orange et présentant des fissures suite au séisme ont été débloquées, exhortant les responsables de la Caisse nationale du logement (CNL) chargée de remettre ces aides d’accélérer l’opération d’indemnisation. <