Un choc. Un tremblement de terre. Un cataclysme. Vue d’Espagne, la nouvelle du possible départ de Lionel Messi a provoqué une onde de choc au sein des journaux espagnols. Ce matin, les principaux quotidiens du pays ne se remettent pas de l’annonce de l’Argentin au FC Barcelone : il veut partir et semble-t-il, rien ne le fera changer d’avis. Mundo Deportivo recouvre, par exemple, sa une de noir, comme s’il était déjà en deuil. Marca relaie simplement la phrase de Messi en gros sur sa première page. En revanche, As et Sport se concentrent plutôt sur la manière de faire de La Pulga : « des adieux par courrier» s’exclame As. Sport parle de son côté d’une «guerre totale» désormais avec le Barça. En effet, Messi souhaite partir libre en faisant jouer une clause de son contrat. Les Blaugranas auraient déjà refusé. Les prochaines semaines s’annoncent tendues.

Où va aller Messi ?
Le monde s’enflamme Maintenant, la question, c’est bien sûr : où va atterrir Lionel Messi ? Pour certains, son choix est déjà fait et se tourne vers Manchester City. Il aurait déjà appelé Pep Guardiola et se serait même mis en tête de rejoindre les Citizens cet été. En tout cas, le Manchester Evening News y croit et pense l’arrivée de Messi possible. Pour L’Équipe, Manchester United, l’Inter et le PSG seraient aussi à l’affût. En Italie d’ailleurs, La Gazzetta dello Sport pense qu’un duel entre les deux nouveaux riches (le PSG et Man City) se profile. Cependant, l’Inter resterait en embuscade et, selon Tuttosport, Messi aurait même appelé les Lombards pour venir aux nouvelles. Enfin, la folie s’empare même du Brésil, où le journal Extra demande ce matin à quatre clubs du pays (Vasco, Botafogo, Fluminense et Flamengo) si l’un d’eux à une place pour accueillir le sextuple Ballon d’Or. La folie, on vous dit.

Maguire dans la tourmente
Et pendant que Messi agite la rubrique mercato, Harry Maguire, lui, de son côté, défraie la chronique. Arrêté la semaine dernière en Grèce suite à un incident, le défenseur central de Manchester United a été condamné hier à 21 mois de prison avec sursis par la justice grecque pour «coups et blessures, résistance à arrestation et tentatives de corruption.» Une sacrée tâche sur le CV de l’Anglais. Et sur la sélection des Three Lions. En effet, juste avant d’être condamné, Maguire avait été convoqué par Gareth Southgate pour les deux prochaines rencontres de l’Angleterre. Mais le sélectionneur, une fois la sanction connue, l’a exclu de l’équipe et pour le Daily Mail, s’est mis «dans l’embarras» à cause de Maguire. «C’est la honte», s’emporte le Daily Star. Les tabloïds ne sont pas tendres ce matin avec leur compatriote. n