Le Royaume-Uni lance aujourd’hui une campagne massive de vaccination contre la Covid-19. C’est la seconde opération du genre après celle, lancée ce weekend, en Russie. Pays le plus endeuillé d’Europe par la pandémie, avec plus de 61 200 morts, le Royaume-Uni inaugure ainsi les campagnes de vaccination contre le virus mortel dans le Vieux Continent avec les premières doses administrées en Angleterre, au pays de Galles, en Ecosse et en Irlande du Nord. La majorité de la population britannique devra, cependant, attendre 2021, priorité étant donnée aux résidents et personnel des maisons de retraite, suivis ensuite par les soignants et les plus de 80 ans.
Le gouvernement du pays avait donné son accord pour la vaccination la semaine dernière et avait annoncé la disponibilité du vaccin de l’allemand BioNTech et de l’américain Pfizer dès «la semaine prochaine (ndlr, la semaine en cours)».
Le Royaume-Uni, qui compte au total plus de 66 millions d’habitants, a aussi commandé des vaccins à plusieurs autres laboratoires, dont 100 millions de doses du vaccin développé par les chercheurs de l’université d’Oxford et du laboratoire britannique Astra Zeneca, et 60 millions de doses du vaccin Novavax. La distribution du vaccin sera «un marathon et pas un sprint», selon le directeur médical du service public de santé (NHS), Stephen Powis. Selon des journaux britanniques, la reine Elizabeth II, 94 ans, et son époux le prince Philip, 99 ans, seront vaccinés prochainement. Ils pourraient le faire en public pour encourager la population à les imiter.
De leur côté, la Belgique, la France et l’Espagne prévoient des campagnes de vaccination en janvier, en commençant également par les plus vulnérables.
Samedi, la Russie a commencé à administrer son Spoutnik V à des travailleurs sociaux, du personnel médical et des enseignants à Moscou. Cinquante-et-un candidats vaccins sont actuellement testés sur des humains, 13 étant en dernière phase d’essais, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).
Loin de l’Europe, l’Indonésie a reçu, dimanche, 1,2 million de doses de vaccin du groupe chinois Sinovac, dont des tests avaient été effectués sur 1 660 volontaires de ce pays, en août dernier. L’Autorité de sécurité sanitaire indonésienne doit donner son autorisation avant d’entamer les vaccinations, tout comme la plus haute autorité islamique du pays, le Conseil des oulémas d’Indonésie (MUI).
Les premières campagnes de vaccinations sont donc entamées dans l’espoir d’endiguer l’avancée mortelle de la pandémie. Depuis le 24 novembre, plus de 10 000 décès sont enregistrés en moyenne chaque jour sur la planète, et au total, la pandémie a fait au moins 1 535 987 morts dans le monde et contaminé plus de 67 millions de personnes, selon un bilan établi par l’AFP hier.
Les Etats-Unis restent le pays le plus touché, 282 324 décès pour 14 761 577 cas recensés. En Californie du Sud, plus de 20 millions de personnes sont confinées depuis lundi pour alléger la pression sur les hôpitaux qui risquent d’être submergés. Dans le nord de l’Etat, les habitants de San Francisco sont également appelés à rester chez eux. Les autorités de santé américaines ont prévenu dimanche que «les Etats-Unis sont entrés dans une phase de transmission de haut niveau».
En Europe, le Danemark, confronté à une flambée de cas, va fermer collèges, lycées, bars, cafés et restaurants dans 38 communes, dont Copenhague. «La situation est trop préoccupante», a justifié hier la Première ministre Mette Frederiksen. En Grèce, le gouvernement a annoncé lundi la prolongation jusqu’au 7 janvier des principales mesures de confinement, dont la fermeture des écoles, des restaurants, des salles de sport et des stations de ski. Là aussi, la vaccination est prévue pour janvier.
Dans la bande de Ghaza, le mouvement Hamas au pouvoir a indiqué, hier, ne plus pouvoir conduire de tests de dépistage du nouveau coronavirus par manque de matériel, tandis que la Cisjordanie se reconfinait partiellement.
La pandémie continue de bouleverser les événements sportifs, culturels ou commerciaux à travers le monde. L’édition 2021 du Salon aéronautique du Bourget (France), prévue du 21 au 27 juin, a ainsi été annulée. Quant aux prix Nobel, ils ont commencé à être remis lundi à leurs lauréats dans leurs pays de résidence, les cérémonies à Stockholm ayant été abandonnées. n