Lundi, Manchester City a dû faire l’impasse sur son déplacement à Everton pour le compte de la 16e journée de Premier League. Raison avancée : multiplication des cas positifs à la COVID-19 au sein de l’équipe première et le staff. Par respect au protocole sanitaire très strict mis en place par les autorités britanniques, il a été décidé de reporter cette rencontre et fermer provisoirement le City Football Academy, centre d’entraînements. Aussi, toutes les personnes contaminées et celles qui ont été en contact avec les membres de l’équipe première devront rester en isolement pendant 10 jours.

Tous ses éléments entrant dans le cadre des mesures préventives laissent croire que le choc en championnat contre Chelsea, programmé dans 04 jours, sera, fort probablement, reporté au même titre la demi-finale de la Coupe de la Ligue (EFL Cup) face à Manchester City prévue le 06 janvier prochain.
Pour revenir à cette décision d’annuler la partie devant opposer les « Citizens » aux « Toffees » quatre heures seulement avant son coup d’envoi, il faut savoir que les résultats des derniers tests PCR ont révélé que d’autres personnes au sein des « Skyblues » étaient infectées par le Coronavirus. Avant les fêtes de Noël, quatre (4) cas ont été détectés. Il s’agit de Kyle Walker et Gabriel Jesus ainsi que deux membres du staff.

Cinq nouveaux cas
A partir de là, la vigilance était de mise pour observer l’évolution de la situation. Comme le stipulent les procédures sanitaires mises en place par la Premier League, toutes les équipes doivent présenter des résultats de dépistage avant chaque rencontre. Il s’est donc avéré qu’il y a eu 5 nouveaux éléments atteints par la COVID-19 ce qui a contraint à ne pas faire jouer ce duel tant attendu entre deux prétendants aux premières places.
Les noms n’ont pas filtré. Jusqu’à l’heure où nous mettions sous presse, nous ne savions pas si Mahrez faisait partie du quintuor porteur du SARS-COVID dans sa version récente. On rappellera, néanmoins, que le Fennec a déjà été touché par la pandémie début septembre dernier en compagnie du défenseur Aymeric Laporte. Cependant, cela ne prémunit, en aucun cas, d’une nouvelle contamination.

Un mal pour un bien ?
Toutefois, il faut souligner qu’Everton n’a pas trop apprécié que cette opposition ne soit pas jouée puisque si l’adversaire pouvait présenter 14 joueurs sur la pelouse, elle devait se tenir.
C’est pour cela que les dirigeants du team de la Mersey ont demandé plus amples explications à la Ligue anglaise concernant cette décision. D’autant plus que les poulains de Carlo Ancelotti (3es, 29 points) pouvaient compter sur la présence de leur public pour cette « date très importante dans la course au titre » comme le notait le communiqué. Somme toute, Riyad Mahrez et ses coéquipiers (8es, 26 points) ont désormais deux matchs en retard. Un total qui sera porté à trois si le report du déplacement, fixé au 03 janvier à venir, à Londres pour donner la réplique à Chelsea est confirmé. Ainsi, les poulains de Pep Guariola n’auront disputé qu’un seul match sur les 3 programmés sur la période fatidique du Boxing Day. Quelque part, c’est un mal pour un bien, puisque ça leur aurait évité d’enchaîner 3 tests dans un espace très court de 8 jours.