Sur le papier, c’était un match facile, mais le CS Constantine s’est fait piéger à domicile par l’AS Aïn M’lila (0/0) vendredi pour le compte de la 21e journée de Ligue 1 Mobilis. Plus que les deux points perdus face à une équipe qui joue le maintien, les « Sanafir » ont vu leur série de douze victoires de suite toutes compétitions confondues prendre fin. Aussi, ils ont été éjectés du podium par le Paradou AC, prochain adversaire du team de l’antique Cirta, qui a, il faut le noter, un match de plus.

Les Clubistes étaient «on fire» depuis un bon moment. Ils écrasaient tout sur leur passage depuis la désignation de Denis Lavagne à la tête de la barre technique. Sous ses ordres, les camarades de Bencherifa ont pu signer 11 succès consécutifs toutes épreuves réunies et face à des adversaires de très grande qualité. On retiendra la démonstration face au Tout Puissant Mazembe (3/0) au stade Chahid Hamlaoui lors de la 2e journée de la phase de poules d Ligue des Champions CAF. Aucune équipe n’a pu stopper les Constantinois partis s’imposer 4 buts à 0 chez l’USM Bel-Abbès récemment. Une balade et un feu d’artifices offensif pour une écurie qui a trouvé le chemin des filets à 21 reprises les des 12 dernières sorties ne concédant que 2 petits buts. Avant-hier, l’arrière-garde s’est, encore une fois, montrée solide en enregistrant le  8e «clean sheet» lors des 9 derniers tests mais l’attaque est restée muette contre des M’lilis en proie à la relégation. Un nul au goût de défaite pour les « Vert et Noir » qui ont, peut-être, sous-estimé l’adversaire du jour.

Pourtant, Lavagne avait averti
Un moment de relâchement et voilà le (léger) contretemps. Cette mini-averse, le driver français l’a sentie venir : «le match de l’ASAM sera un match piège car nous allons affronter une équipe qui va venir défendre, laisser peu d’espaces et procéder par des contres. Ça sera donc un match compliqué qu’on aura à négocier. À nous de savoir être patients. Il ne faut pas s’énerver, bien utiliser la largeur, faire courir l’adversaire et marquer lorsqu’on aura l’occasion, avait averti Lavagne. Nous allons devoir prendre ce match très au sérieux et donner le meilleur de nous-mêmes sur le terrain pour espérer surpasser l’obstacle de l’ASAM. Comme je vous l’ai déjà dit, il s’agit d’un match difficile que nous devons impérativement gagner pour confirmer notre bonne santé actuelle.» Pas de confirmation donc pour ses poulains qui devront se ressaisir au plus vite. Surtout qu’ils ont la très redoutable équipe du Paradou AC, très en forme ces dernières semaines (5 victoires de rang), au menu de la prochaine journée en championnat programmée au 12 du mois en cours. Un concurrent direct pour les trois première places synonymes de participations africaines.

Poursuivre l’épopée en Ligue des Champions CAF
Et, justement, pour cette saison, l’épreuve continentale est l’objectif premium pour les Champions d’Algérie sortants qui sont en lice dans la C1 CAF. Un nul lors de la réception du Club Africain le 8 mars prochain suffira aux Algériens pour se qualifier en quarts. Néanmoins, l’idéal pour eux serait de s’imposer pour s’assurer, à 99%, la première place du trio « C » où figure aussi le TP Mazembe alors que Ismaïly SC (Egypte) a été disqualifié par l’instance confédérale. Une sanction motivée par les incidents survenus lors du match contre le Club Africain comptant pour la deuxième journée du tournoi. La reine africaine fait rêver les «Sanafir» après des débuts très aboutis avec deux succès en autant de rencontres. Il y a aussi le parcours en Ligue 1 Mobilis et la défense du bouclier décroché à l’issue de l’exercice écoulé. Pour Lavagne, il sera difficile d’aller chercher la première place mais le «Top 3» reste jouable : «Le titre ? Pour l’instant, on joue pour être sur le podium. Il ne faut pas oublier que l’USMA a un avance conséquente. Nous ferons les comptes en fin de saison», estime Lavagne raisonnable. Le successeur de Abdelkader Amrani devra remotiver ses protégés pour remettre la marche-avant.