Même si la situation actuelle en Algérie ne nécessité pas l’instauration d’un état d’urgence sanitaire, selon le Premier ministre, il n’en demeure pas moins que la propagation de coronavirus suscite une véritable inquiétude. L’épidémie de covid-19 gagne du terrain. L’annonce d’un troisième décès et la contamination de 10 nouvelles personnes, portant le nombre des cas positifs à 37, est significatif de l’évolution de la situation. D’où l’observation stricte des consignes de prévention devient un impératif à ne remettre en question sous aucun prétexte.

«L’Algérie a enregistré son troisième cas de décès par coronavirus (covid-19), une femme âgée de 51 ans dans la wilaya de Blida. En outre, 10 nouveaux cas de coronavirus sont enregistrés, portant à 37 le nombre de cas confirmés. Les 10 nouveaux cas se trouvent dans les wilayas de Blida avec 7 personnes, de Tizi Ouzou (2 personnes) et d’Alger (1 personne)», indique un communiqué du ministère de la Santé, ajoutant que 12 patients guéris qui étaient en isolement ont quitté l’hôpital. Mais pas seulement, des cas suspects sont signalés à travers plusieurs régions du pays, alors que le virus était circonscrit seulement dans la wilaya de Blida au début. En l’espace de peu de temps, il a gagné d’autres wilayas comme Alger, Tizi Ouzou ou encore Skikda. A titre d’exemple, il a été signalé, hier, le cas d’une vieille dame suspectée d’être atteinte de coronavirus à Sidi Aïch dans la wilaya de Béjaïa. Idem dans d’autres wilayas où il est indiqué que des cas suspects sont en attente des résultats d’analyses.
Mais en attendant, les nouvelles donnes de l’épidémie de covid-19 imposent une plus grande prévention. C’est ce qui a poussé le ministère de la Santé à lancer, encore une fois, hier, un appel à la population à «plus de vigilance» en veillant au «strict respect des mesures de prévention et de la lutte contre la propagation de l’épidémie du coronavirus (covid-19)», et ce, à l’image de ce qui se passe dans de nombreux pays, où la population joue, elle aussi, un rôle de premier rang en matière de lutte contre le coronavirus.
Le ministère de la Santé, dans le cadre de la lutte contre la propagation de l’épidémie, invite la population à «se laver les mains plusieurs fois par jour avec de l’eau et du savon liquide ou utiliser une solution hydro alcoolique, se saluer sans se serrer les mains et sans embrassades et éviter les regroupements et les déplacements inutiles». Des consignes sont également données pour les personnes âgées, qui se trouvent être plus vulnérables au covid-19.
Le département du Pr Benbouzid indique, dans ce cadre, qu’il s’agit aussi de «protéger les personnes âgées et les malades chroniques en leur évitant tout contact non obligatoires, et de veiller à l’utilisation de l’eau de javel pour le nettoyage et la désinfection de son environnement». De même que les personnes présentant des symptômes grippaux «devront se soumettre à un isolement au niveau de leurs domiciles et de contacter les urgences en cas de complications».
Donner et rappeler les mesures de prévention ne suffit pas, car il faut qu’il y ait également une oreille attentive à ces différentes recommandations qui sont diffusées tous les jours à travers tous les canaux possibles pouvant atteindre la population. C’est pour cela que le ministère appelle la population à «appliquer ces mesures avec rigueur et responsabilité pour la protection de tous». Ce sont autant de recommandations qui rentrent dans le cadre du renforcement du dispositif de prévention et de la lutte contre la propagation de l’épidémie du coronavirus, en plus de toutes celles qui ont été prises depuis jeudi, à savoir la fermeture des écoles, universités et centres de formation professionnelle, la suspension des événements à caractère sportif et culturel, etc.
Appel à différer les voyages
à l’étranger
A cela s’ajoute comme mesures prises par les autorités la suspension des lignes aériennes avec différents pays, notamment européens, sachant que les cas de coronavirus à l’origine de l’épidémie que connaît le pays sont tous des cas importés. Et dans le but de «réduire le risque d’importation et d’extension de cette pandémie», le ministère rappelle aux citoyens algériens devant se rendre dans les pays où l’épidémie est active, de «différer leurs voyages, et aux ressortissants algériens établis dans les pays où l’épidémie est active d’ajourner également leurs visites
familiales sauf en cas de nécessité
absolue».
Pour le moment, l’enquête épidémiologique se poursuit pour chaque nouveau cas découvert afin de retrouver et d’identifier toutes les personnes contacts, selon le ministère qui ajoute que «le dispositif de veille et d’alerte mis en place par le ministère de la Santé demeure en vigueur et la mobilisation des équipes de santé reste à son plus haut niveau». Il y a lieu de relever que malgré la propagation de l’épidémie et, par conséquent, des strictes mesures qui doivent être observées par tous, une véritable polémique continue d’alimenter les réseaux sociaux entre partisans et opposants aux mesures prises, dont la fermeture des écoles et universités, ainsi qu’aux appels à réduire les rassemblements dans les lieux publics.
Des mesures pour les Algériens bloqués au Maroc
La suspension des vols entre l’Algérie et le Maroc a eu des conséquences sur les voyageurs algériens qui sont restés bloqués dans ce pays voisin. Pour mettre un terme à la prolongation forcée de leur séjour, le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a donné, hier, des instructions au ministre des Affaires étrangères et à celui des Transports, pour «le recensement et la prise en charge des algériens bloqués à l’aéroport de Casablanca, au Maroc, en prévision de leur rapatriement vers l’Algérie une fois l’opération de recensement, en cours depuis vendredi soir, achevée», apprend-on dans un communiqué de la présidence. Les gouvernements algérien et marocain avaient décidé, jeudi soir, de suspendre temporairement leurs liaisons aériennes comme mesure «préventive» contre la propagation du coronavirus. Le Maroc a enregistré, jusqu’à hier, 8 cas de coronavirus confirmés.
Notons que le ministre de la Santé a annoncé, hier, que l’Algérie a réceptionné du «matériel entrant dans le cadre de la lutte contre le coronavirus». Il a également fait savoir, à l’occasion de sa rencontre avec le représentant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en Algérie, que le ministère étudie la possibilité de réserver des hôtels ou d’aménager de nouveaux services au niveau des hôpitaux pour pouvoir mettre les gens en confinement dans le cas où le virus corona venait à connaître une propagation plus importante. n