A l’occasion d’une formation artistique pour le perfectionnement du jeu d’acteur, qui se déroulera du 18 au 28 février prochain à Alger, animée par trois personnalités de cinéma, à savoir les Egyptiens Abdelaziz Makhioun et Aymen Al-Chioui, ou encore l’actrice algérienne Nidhal Al-Jazaïri.

Un appel à participation a été lancé par les organisateurs jusqu’au 31 janvier prochain. Les jeunes artistes souhaitant faire partie  de cet atelier basé sur les méthodes de la grande école russe « Stanislavski School », peuvent s’inscrire dès à présent sur la page Facebook de « Set On Film » ou envoyer un e-mail à info@setonfilm.com Les organisateurs ont mentionné que les places sont limitées, selon le communiqué envoyé à notre rédaction. Organisé par la boîte de communication Set On, en coopération avec le ministère de la Culture, l’ambassade d’Egypte en Algérie,  le Centre algérien pour le développement du cinéma (CADC), et l’Institut supérieur des métiers des arts du spectacle et de l’audiovisuel d’Alger, l’atelier est destiné aux jeunes artistes souhaitant percer dans le métier ou encore voulant perfectionner leur jeu d’acteur. Le choix des formateurs s’est appuyé, selon les organisateurs, sur trois grandes stars du milieu  pouvant  transmettre leur savoir-faire et leur talent dans le cinéma. Il s’agit de l’acteur et metteur en scène égyptien Abdelaziz Makhioun, qui a à son actif une participation dans plus de 159 films et séries, qui partagera ses expériences dans le monde du cinéma et du théâtre avec les candidats sélectionnés lors de l’atelier intensif sur le jeu d’acteur qu’il animera  pendant dix jours à compter du 18 février 2019. La même source ajoute également que Makhioun, dont le nom est associé au musicien Mohamed Abdel Wahab, sera accompagné de l’Algérienne Nidhal, qui invitera les présents dans son univers artistique et s’occupera d’enseigner aux stagiaires la manière la plus adéquate de se comporter devant une caméra.  Ainsi, lors de cette formation, la priorité sera donnée à la spécialisation, car «la créativité a ses règles, ses outils et ses piliers qui ne sont pas à la portée de tout le monde », souligne le communiqué. L’atelier de représentation sera également soutenu par le directeur par intérim du Département du théâtre et par le doyen de la Faculté du cinéma et des sciences du théâtre du Caire, Aymen Al-Chaoui, qui appliquera les principes de la constitution du représentant de l’acteur et cela en se concentrant sur les méthodes appliquées dans la grande et fameuse école russe    Stanislavsky School.n