Les deux chambres du Parlement (APN et Sénat) vont reprendre mercredi à l’occasion de l’ouverture de la session ordinaire 2020-21 qui sera dominée par l’examen et l’adoption du projet de loi portant révision constitutionnelle. «La révision constitutionnelle est soumise par référendum à l’approbation du peuple dans les cinquante (50) jours qui suivent son adoption par le Parlement dans ces deux chambres, l’APN et le Sénat», stipule l’article 208 de la loi fondamentale en vigueur.
Sur le plan pratique et technique, la Loi organique de 2016 relative au régime électoral explique, dans son article 149, que les électeurs sont convoqués par décret présidentiel quarante-cinq (45) jours avant la date du référendum. Lundi passé, un communiqué de la Présidence de la République a indiqué que la date du 1er novembre a été retenue pour le déroulement du référendum populaire.