Les membres de l’Assemblée populaire nationale (APN) ont adopté mardi à la majorité le projet de loi portant règlement budgétaire de l’exercice 2019, lors d’une plénière présidée par Brahim Boughali, président de l’APN en présence du ministre des Finances, Abderrahmane Raouya. Un total de 218 députés ont assisté à cette séance en plus de 66 membres ayant voté par procuration.
Pour rappel, le projet de loi portant règlement budgétaire 2019 avait enregistré un déficit budgétaire de 1457 milliards de Da (en comptabilisant les dépenses imprévues), soit 7,13% du PIB. Les recettes budgétaires ont atteint 6594,65 Mds Da en 2019, soit une hausse de 2,96% par rapport aux réalisations de 2018 où elles se sont élevées à 6405,05 Mds Da. En parallèle, les dépenses du budget général de l’Etat se sont élevées à 8035,06 Mds Da, soit une baisse de 406 Mds Da par rapport à 2018 (8441,60 Mds Da). Les dépenses sont réparties sur le budget de fonctionnement (59%) et le budget d’équipement (41%). Les députés avaient mis l’accent, lundi, sur l’impératif d’arrêter avec précision le budget d’équipement pour veiller sur les dépenses des affectations financières annuelles et exécuter les projets programmés dans les délais impartis.
Le député indépendant Belmokhtar Rabah avait appelé le gouverneur de la Banque d’Algérie à remettre le rapport annuel pour l’année 2021, qui comprend la politique monétaire du pays, soulignant l’importance de clarifier les modalités d’exécution des dépenses publiques. n