Une bombe qui devait être utilisée pour perpétrer un attentat à Alger a été désamorcée après l’arrestation de trois membres d’un «groupe terroriste» à Tipaza, a indiqué hier mercredi le ministère de la Défense. «Les services de sécurité du ministère de la Défense nationale ont réussi (…) à démanteler un réseau composé de trois éléments de soutien à un groupe terroriste actif sur les hauteurs de Tipaza», précise le communiqué du MDN.
«Après investigations, il s’est avéré que l’un des éléments (…) avait acheminé une bombe de confection artisanale, qu’il a posée dans un lieu précis aux environs de la commune des Eucalyptus», précise le ministère. L’engin explosif a été localisé et désamorcé mardi par un groupe d’intervention spéciale de l’armée. Six jihadistes ont été tués dans cette même région de Tipaza début janvier lors d’un accrochage qui a coûté la vie à trois soldats, selon la même source.
Le ministère de la Défense a par ailleurs annoncé mercredi la capture d’un «terroriste» dénommé «Okbaoui Abdi», dit «Abdi Ould Barka», à Bordj Badji Mokhtar (sud), près de la frontière avec le Mali, qui «avait rallié en 2016 l’une des organisations terroristes actives au Sahel», selon le communiqué.