La participation de l’Alliance nationale républicaine (ANR) aux prochaines échéances électorales est dictée par des objectifs « stratégiques », a affirmé, hier, à Alger son secrétaire général, Belkacem Sahli.

S’exprimant à l’occasion de la rencontre nationale des cellules de communication du parti, M. Sahli a estimé que la participation aux législatives et aux locales de 2017 est dictée par des objectifs « stratégiques » que sont « l’édification des institutions du pays et la consécration de la souveraineté populaire ». Justifiant le choix de sa formation politique à participer aux prochains rendez-vous électoraux, M. Sahli a notamment évoqué « un climat de confiance » augurant des scrutins « propres et transparents », rappelant l’engagement des plus hautes autorités du pays dans ce sens, à leur tête le président de la République, Abdelaziz Bouteflika. Il a également exprimé sa « satisfaction » quant aux mécanismes juridiques contenus dans la loi électorale amendée, qui permet, entre autres, un allégement des procédures de dépôt des candidatures.
M. Sahli a, en outre, cité la mise en place de la Haute instance indépendante de surveillance des élections qui est à même de garantir un scrutin « irréprochable », d’autant plus, a-t-il argumenté, qu’elle est désormais dotée d’un « statut plus élevé à la faveur du nouveau texte juridique ».
S’agissant des partis politiques ayant opté pour le boycott des législatives, M. Sahli s’est interrogé sur l’utilité de ce choix qui, a-t-il estimé, « pénalise les électeurs ». Abordant les préparatifs de son parti aux prochaines législatives, le secrétaire général de l’ANR a insisté sur la nécessité de sensibiliser les citoyens pour une large participation à cette échéance.
(APS)