Le Général d’Armée, Saïd Chanegriha, Chef d’Etat-Major de l’Armée nationale populaire (ANP), a présidé lundi à Oran, au nom du président de la République, Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, M. Abdelmadjid Tebboune, la cérémonie d’installation officielle du nouveau Commandant de la 2e Région militaire, le Général-Major Mohamed Tayeb Brakni, en succession au Général-Major Djamel Hadj Laroussi, indique un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN). Après avoir signé le procès-verbal de la passation de pouvoir, le Général d’Armée a tenu une rencontre avec le Commandement, l’Etat-Major et les personnels du siège de commandement de la 2ème RM où il a prononcé une allocution d’orientation diffusée à l’ensemble des unités de la Région via visioconférence. A cette occasion, il a souligné que «l’histoire des peuples n’est qu’un enchainement de batailles successives, et que nos plus importantes batailles aujourd’hui sont celles de la libération des esprits des périls de la soumission intellectuelle et des plans ciblant les fondements de l’identité nationale». Il ajouté que «ce genre de batailles est rude (…), car l’ennemi sévit dans l’ombre». «Une bataille que nous savons difficile mais pas impossible si, toutefois, nous prenons conscience de ses dessous et ses dimensions, si nous identifions ses méthodes et ses instruments et si nous prenons les dispositions préventives nécessaires pour y faire face et mettre en échec ses visées abjectes», a-t-il mentionné. <