Vingt-six éléments de soutien à groupes terroristes et 59 narcotrafiquants ont été arrêtés et des tentatives d’introduction de plus de 23 quintaux de kif traité, à travers les frontières avec le Maroc, ont été déjouées par des détachements de l’Armée nationale populaire (ANP) lors d’opérations distinctes menées à travers le territoire national du 1er au 11 janvier, indique, mercredi, un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).
«Dans le cadre de la lutte antiterroriste, des détachements de l’Armée nationale populaire ont arrêté 26 éléments de soutien à groupes terroristes dans des opérations distinctes à travers le territoire national, tandis que d’autres détachements ont découvert et détruit 13 casemates pour terroristes et 3 bombes de confection artisanale lors d’opérations de recherche et de fouille à Aïn Defla et Bouira», précise la même source.
Dans le cadre de la lutte contre la criminalité organisée et «en continuité des efforts intenses visant à contrecarrer le fléau du narcotrafic dans notre pays», des détachements combinés de l’ANP «ont arrêté, en coordination avec les différents services de sécurité au niveau des territoires des 2e et 3e Régions militaires, 19 narcotrafiquants et déjoué des tentatives d’introduction d’énormes quantités de drogue à travers les frontières avec le Maroc, s’élevant à 23 quintaux et 31 kilogrammes de kif traité, tandis que 40 autres narcotrafiquants ont été arrêtés et 4 pistolets mitrailleurs de type Kalachnikov, une quantité de munitions, ainsi que 136 kilogrammes de kif traité, de 88 002 comprimés psychotropes ont été saisis lors de diverses opérations exécutées à travers les autres Régions militaires».
Par ailleurs, des détachements de l’ANP «ont intercepté, à Tamanrasset, In Guezzam, Bordj Badji-Mokhtar, Djanet et Tindouf, 376 individus et saisi 45 véhicules, 359 groupes électrogènes, 192 marteaux piqueurs, 7 détecteurs de métaux, des quantités d’explosifs, des outils de détonation et d’autres équipements utilisés dans des opérations d’orpaillage illicite, 102 tonnes de mélange d’or brut et de pierres, ainsi que 105 tonnes de denrées alimentaires destinées à la contrebande, alors que 20 fusils de chasse, 2 pistolets automatique, une quantité de cartouches, 80 quintaux de tabacs et 14 680 unités de différentes boissons ont été saisis à Adrar, Ouargla, Djanet, El-Oued, Biskra, Laghouat, Batna, Tébessa, Khenchela et Sétif». En outre, les Garde-frontières «ont déjoué des tentatives de contrebande de grandes quantités de carburants s’élevant à 43 276 litres à Tamanrasset, Bordj Badji-Mokhtar, Tébessa, El-Tarf et Souk Ahras». Dans un autre contexte, les Garde-côtes «ont déjoué, au niveau de nos côtes nationales, des tentatives d’émigration clandestine et ont procédé au sauvetage de 474 individus à bord d’embarcations de construction artisanale, alors que 96 immigrants clandestins de différentes nationalités ont été appréhendés à Tlemcen, El-Oued, Souk Ahras, Bordj Badji-Mokhtar et Tindouf».