Le Salon du bâtiment, des travaux publics et de l’habitat, qui en est à sa 5e édition, a été inauguré, hier à Annaba, par le wali, accompagné du président et du directeur de la CCI « Seybouse ».

C’est sous le slogan « Construisons algérien » que cette manifestation économique, qui a drainé une cinquantaine d’entreprises venues des quatre coins du pays, mais aussi de l’étranger (Tunisie, France, Allemagne, Syrie, Turquie, Chine), compte ainsi faire la promotion de la production nationale en matière de biens, de services et de fournitures, le tout « made in Algeria ».

Une virée du côté des stands de ce salon, qui se tient du 3 au 6 décembre au Palais de la culture Mohamed-Boudiaf, nous a permis de constater la représentativité des entreprises participantes, chacune attirant des professionnels du secteur selon le segment d’activité. Entreprises spécialisées dans le marbre, le parpaing, la menuiserie, la construction métallique, la peinture, l’éco bâtiment, les énergies renouvelables, la restauration du vieux bâti dit « haussmannien », comme c’est le cas en plein centre-ville à Annaba tout le long du cours de la Révolution, sont présentes en force et comptent pour la plupart s’installer dans la wilaya.

« Nous sommes ici pour nous faire connaître, rencontrer des gens et peut-être lancer des projets. Annaba présente d’énormes potentialités en matière de tourisme, comme à Oud Bagrat. Nous avons des propositions de projets de résidences de tourisme, de villages touristiques dans la région et nous comptons nous implanter à Annaba », nous dit Patrick Abes d’Arcitectura Concept. Pour Sylvain Chamon, patron d’une entreprise spécialisée dans la peinture et la restauration d’immeubles haussmanniens, Annaba est une mine d’or pour ce qui est de ce type d’immeubles. « A l’image de Paris et de beaucoup d’autres villes françaises, les immeubles sont de type haussmannien. Ils nécessitent une restauration qui peut durer encore un siècle. Il y a beaucoup de travail à Annaba. Actuellement, nous sommes installés à Béziers, en France, mais nous projetons de nous implanter dans la région pour peu qu’on trouve des partenaires algériens », nous a-t-il fait savoir. Méditbat, l’autre grande entreprise algérienne, spécialisée dans la promotion immobilière, une société comptant des actionnaires français et qui a à son actif 952 logements à El Bouni, ce salon est une opportunité pour se faire mieux connaître. « Nous sommes là pour exposer nos produits, nos projets pour la wilaya. Nous avons déjà livré un certain nombre de logements et nos souscripteurs sont plus que satisfaits. Ce salon représente pour nous une vitrine pour promouvoir ce que nous avons réalisé et ce que nous comptons lancer comme nouveaux projets», nous a confié le chef du service commercial.
Ce salon, dont tous les stands ont été visités par le chef de l’exécutif, pourrait intéresser encore plus si l’on avait pensé à l’organiser dans un espace plus vaste. Un palais des expositions aurait été tout indiqué pour ce type de manifestation économique qui peut drainer des centaines de milliers de visiteurs. Mais c’est toujours ça de gagné en attendant mieux.