Le complexe Sider El Hadjar d’Annaba a été rouvert mardi après-midi après l’intervention de la force publique pour disperser les demandeurs d’emplois protestataires qui ont bloqué, lundi, les quatre accès du complexe empêchant les travailleurs d’y pénétrer, indique l’APS en citant le Président directeur général (PDG), Chamseddine Maâtallah.

Des groupes de demandeurs d’emploi (environ 800) ont bloqué les accès au complexe provoquant l’arrêt de l’activité économique, suite à la fermeture du haut fourneau n 2 qui constitue le premier maillon de la chaîne de production sidérurgique, a rappelé le même responsable.

Les jeunes protestataires ont agi de la sorte pour demander leur recrutement immédiat après avoir été dirigés par l’agence de l’emploi de Annaba, a souligné la même source.

Le responsable de Sider El Hadjar a également précisé que cette agence a dévoilé depuis un mois les listes de bénéficiaires de postes d’emploi en les orientant vers le complexe suite à la pression exercée par ces jeunes demandeurs d’emploi.

Outre la fermeture des accès du complexe, un groupe de protestataires s’est infiltré à l’intérieur de l’usine observant un sit-in et exigeant leur installation dans les emplois annoncés par l’ANEM.

Les gendarmes ont interpelé un certain nombre de protestataires, alors que le reste a été dispersé.

Le haut fourneau devait être remis en service cet après-midi pour permettre au complexe de reprendre son activité normale, selon son PDG.  

Lire également l’article de « Reporters » en cliquant ICI