74 immigrés clandestins ont été rapatriés, avant-hier, dans leurs pays respectifs après avoir été regroupés au niveau du Croissant-Rouge algérien. Des Subsahariens, Maliens et Nigériens, pour la plupart, ont été pris en charge par les médecins de la Protection civile expressément dépêchés par les autorités pour porter aide et assistance aux futurs rapatriés et subi une visite médicale.

Ces rapatriements n’ont été rendus possibles que suite à des accords avec les représentants des pays d’origine de ces immigrés clandestins, qui ont tous été identifiés et auxquels des laissez-passer ont été délivrés par les services consulaires concernés. Des bus ont été mis à leur disposition pour leur permettre de voyager dans de bonnes conditions jusqu’à Tamanrasset et, de là, traverser la frontière pour être pris en charge de l’autre côté par les autorités maliennes ou nigériennes.
Services de sécurité, Protection civile, éléments du Croissant-Rouge algérien (C-RA) étaient mobilisés pour réussir cette opération en plein mois de Ramadhan où la température a subitement grimpé jeudi passé. A l’heure du départ vers 15h30, il y avait foule devant le siège du C-RA, des citoyens étaient venus des quatre coins de la ville apporter aux immigrants des vivres ainsi que des effets vestimentaires tout neufs qu’ils ont distribué aux enfants et aux adultes.