Les opérations de contrôle des sources d’eau, des barrages et des puits à travers les communes de la wilaya d’Annaba ont été intensifiées avec l’objectif de parer aux maladies à transmission hydrique, apprend-on mardi auprès des services de la wilaya.

Ces opérations, lancées en coordination avec les Bureaux communaux d’hygiène (BCH), le secteur des ressources en eau ainsi que les services de prévention et d’épidémiologie de la Direction locale de la santé et de la population (DSP), visent à contrôler la qualité de l’eau des ouvrages hydrauliques, des grands barrages et des puits collectifs ou individuels de la wilaya d’Annaba, précise-t-on de même source. Au chef-lieu de wilaya, les équipes s’activent à contrôler 14 grandes infrastructures hydrauliques qui approvisionnent quotidiennement en eau potable 25 grands réservoirs, a indiqué à l’agence presse APS le responsable du BCH de cette collectivité locale, Aïssa Bouzid.
Le même responsable assure également que près de 317 puits collectifs et individuels déclarés sont soumis à des contrôles périodiques, soulignant que le traitement des eaux de ces puits, répartis à travers les 5 secteurs urbains de la commune d’Annaba, notamment les quartiers Seybouse et la vieille ville, s’effectue au chlore. Par ailleurs, les points de fuite d’eau du réseau d’assainissement à travers les quartiers de la commune d’Annaba seront recensés et soumis à un traitement dans le cadre de l’exécution des opérations de prévention contre les maladies à transmission hydrique, souligne-t-on. n