Le ministre du Transport et des Travaux publics, Boudjemaâ Talai, a affirmé jeudi à Annaba que les projets structurants engagés et inscrits au port d’Annaba «ouvriront des horizons économiques prometteurs» pour la wilaya. Dans une conférence de presse tenue au port en marge de sa visite de travail, le ministre a insisté sur l’importance économique du projet d’extension et de réhabilitation du port d’Annaba sur 25 hectares supplémentaires pour augmenter ses capacités de traitement et d’exportations futures à 22 000 tonnes de phosphate, de fer et autres. Le port, a ajouté M. Talai, a connu également le lancement des travaux d’une nouvelle gare maritime et des balcons en gradins dans le cadre d’un vision intégrée qui valorise l’activité de transport maritime des voyageurs et aménage des structures de services et de loisirs pour mieux ouvrir le port sur la ville. Sur les chantiers de la gare maritime et ses gradins, le ministre a salué le fait que ce projet soit financé dans le cadre d’un investissement d’entreprises publiques dont l’Entreprise portuaire d’Annaba et a préconisé de hâter le rythme des travaux et de respecter les normes internationales de qualité. Le projet qui affiche actuellement un taux d’avancement des travaux de 13% devrait être réceptionné au second semestre 2018 et aura une capacité de traitement de 126 000 passagers par an contre 

16 000 actuellement. Un délai de
12 mois a été fixé pour la réalisation des structures à gradins du port qui comprendront des espaces de shopping, de restauration et de loisirs. A l’entreprise d’assemblage Cital de la commune d’El Bouni, le ministre a inspecté la chaîne d’assemblage des rames de tramways et a donné des instructions pour porter à 30 % le taux d’intégration par l’ouverture à des entreprises algériennes qualifiées et capables de fournir des produits intégrables. Sur site, le ministre a reçu un exposé de Cital sur ses ambitions d’exportation et d’extension, dans le cadre d’un partenariat pour la production de trains à très grande vitesse avec un cahier des charges pour la production à l’horizon 2018 de 17 de ces trains pour les besoins de la Société nationale de transport ferroviaire estimés à 98 trains. Le ministre a également inspecté le projet d’extension de l’aire de stationnement des avions à l’aéroport d’Annaba pour accueillir 5 appareils supplémentaires et celui de réalisation d’un échangeur à l’entrée de la nouvelle ville Draâ Errich dans la commune d’Oued Aneb.
M. Talai s’est également rendu sur le chantier d’entretien du téléphérique Annaba-Seraïdi, à l’arrêt depuis deux années et a instruit à l’effet de terminer les tests techniques et le remettre « au cours du premier trimestre de cette année». Le ministre devait également suivre un exposé sur le projet du nouveau plan de circulation de la ville d’Annaba qui vise à désengorger la circulation dans la cité et apporter des solutions aux points noirs.